Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Police › Zenyatta mondatta

The Police › Zenyatta mondatta

  • 1980 • A&M 75021-3720-2 • 1 CD

cd • 11 titres

  • 1Don't Stand So Close to Me4:04
  • 2Driven to Tears3:20
  • 3When the World Is Running Down, You Make the Best of What's Still Around3:38
  • 4Canary in a Coalmine2:26
  • 5Voices Inside My Head3:53
  • 6Bombs Away3:09
  • 7De Do Do Do, De Da Da Da4:09
  • 8Behind My Camel2:54
  • 9Man in a Suitcase2:19
  • 10Shadows in the Rain5:02
  • 11The Other Way of Stopping3:22

line up

Stewart Copeland (batterie, chœurs), Sting (basse, chant), Andy Summers (guitare, chœurs)

remarques

chronique

Styles
pop
rock

Troisième album, nouvel album, et nouveaux succès à la clef ; "Don't Stand So Close to Me" et "De Do Do Do, De Da Da Da". Une fois encore, ne vous privez pas de ne retenir que cela si cela vous chante, mais plus que jamais sur cet énigmatique "Zenyatta Mondatta" The Police brouille les pistes en s'abandonnant à des exercices de styles variés, prônant tout et son contraire. Cela va aussi bien des sautillants et relativement niais (je l'ai dit) "Canary in A Coalmine" et "Man in A Suitcase" au brumeux "Behind My Camel" qui laisse entrevoir des perspectives autrement plus sombres. L'un dans l'autre, et malgré une homogénéité qui laisse à désirer, c'est peut-être sur ce disque que notre trio se réalise enfin pleinement, affinant, maîtrisant sa sonorité de bout en bout comme jamais auparavant. Si "Voices Inside My Head" et "Shadows In The Rain" sont de premiers signes d'un intérêt marqué pour les musiques du monde, au delà de la simple restriction de la barrière reggae, ils restent dans l'ensemble relativement légers. C'est que dans la forme, pour un groupe ouvertement pop, ils abandonnent ici leur style d'écriture relativement carré pour une suite de plages qui semblent avoir été construites uniquement autour des ambiances qu'elles véhiculent, sorte de déclinaisons d'improvisations studio. Excepté les quelques titres précités ou encore "When the World Is Running Down, You Make the Best of What's Still Around", un presque hit pourtant oublié, The Police se montre donc nettement plus aventureux et semble commencer à se servir de sa notoriété pour pouvoir enregistrer les musiques curieuses qui leur passent par la tête. Dans l'esprit, "Zenyatta Mondatta" est en soi presque à considérer comme un disque de jams retravaillées pour l'occasion. La magie surgit par endroits mais n'interpellera pas de la même manière les oreilles des uns ou des autres. En réalité, The Police commence aussi à être rongé par des conflits d'intérêts qui vont lui coûter sa peau, chacune des individualités - de fortes personnalités pour le moins - tentant de s'affirmer davantage.

note       Publiée le vendredi 10 mars 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Zenyatta mondatta".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Zenyatta mondatta".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Zenyatta mondatta".

Raven › vendredi 11 octobre 2019 - 16:18 Envoyez un message privé àRaven
avatar

"Driven to Tears" est magique, le beat de "Shadows in the Rain" est terrible. C'est un peu leur album qui apporte rien après Outlandos/Regatta, mais il a quelque chose de frais et fruité, comme sa pochette en dégradé de tequila sunrise, qui passe super bien. Je l'écoute plus volontiers que Synchronicity.

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 11 octobre 2019 - 13:50 Envoyez un message privé àzugal21

Perso, il m'enchante depuis sa sortie, et je trouve qu'il n' y a rien à jeter dessus

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 11 octobre 2019 - 13:29 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Découvert sur le tard celui-là, c'est l'album de Police que j'aime le moins. "Don't Stand So Close to Me" et "Behind My Camel" sont excellentes, le reste m'ennuie un peu.

Note donnée au disque :       
Ramon › samedi 14 décembre 2013 - 20:18 Envoyez un message privé àRamon

On sent que le groupe est surbooké et qu'il ne tiendra pas la distance, on a une bonne voire très bonne moitié mais l'inspiration est en chute libre sur le reste et puis De Do Do Do De Da Da Da ça ressemble à une chute vertigineuse dans la facilité. Police commence à semer le doute et devient même énervant.

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 26 novembre 2010 - 19:42 Envoyez un message privé àzugal21

Cette précision et cette limpidité me parlent

Note donnée au disque :