Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCircle › Forest

Circle › Forest

4 titres - 42:59 min

  • 1/ Havuportti (12:40)
  • 2/ Luikertelevat Lahoavat (9:11)
  • 3/ Ydinaukio (6:16)
  • 4/ Jäljet (17:52)

enregistrement

Laserstudio, Pori, Finlande, mai 2004

line up

Janne Westerlund (chant, guitare, percussions, claviers), Mika Rätto (claviers, percussions, chant), Tomi Leppänen (percussions, batterie), Jussi Lehtisalo (guitares, percussions, chant)

remarques

chronique

Styles
folk
progressif
Styles personnels
néo psychédélique

Avec le recul, je me rends compte que Circle est un groupe qui se mérite. Non pas qu'il soit supérieur aux autres, mais sa démarche est tellement indissociable de l'esprit d'indépendance que ses membres revendiquent que tomber sur un de leurs disques, tout à fait par hasard, me semble vraiment très improbable. Je défie un statisticien de me démontrer le contraire. En imaginant que ceci soit acquis, il serait présomptueux de croire que les sollicitations du groupe s'arrêteront là ; en effet, combien peuvent se targuer de suivre leurs aventures discographiques en étant sûr de n'avoir jamais loupé aucun épisode ? Circle est un groupe d'acharnés pour acharnés, traçant leur route sans jamais regarder derrière eux. "Forest" a été publié en 2004, et à l'heure où je rédige cette chronique, "Tulikoira", leur nouveau disque, vient de paraître... Et le temps qu'il me faudra pour pouvoir mettre la main sur ce dernier, Circle en aura certainement déjà enregistré un autre. Une cadence folle qui - et c'est un fait assez rare que pour être souligné - n'entâche que rarement la qualité de leurs réalisations. "Forest" ne comporte que quatre titres, flirtant presque tous avec les dix minutes, voire le double ("Jäljet"). Contrairement à "Guillotine", cet album-ci revient sur l'essence psychédélique suprême qui, depuis les débuts, a toujours défini la musique du collectif finlandais. Mais là où Circle innove, c'est en conservant l'approche décomplexée et dépouillée de son prédécesseur pour donner vie à une vision acoustique de leur musique. Les guitares sont toutes acoustiques, le chant est méditatif, susurré et non plus beuglé, les seules interventions électroniques se résument à des nappes de synthétiseur pour apporter un peu plus de texture à l'ensemble et la batterie est pour ainsi dire proscrite mais remplacée par des percussions aux vertus tantriques. Comparé aux autres albums de leur discographie étendue, "Forest" possède comme valeur ajoutée une vraie sensibilité qui, jusqu'ici, n'avait pas trouvé de place pour s'exprimer.

note       Publiée le jeudi 22 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Forest".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Forest".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Forest".