Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBeastie Boys › To the 5 boroughs

Beastie Boys › To the 5 boroughs

cd • 15 titres

  • 1Ch Check It Out3:12
  • 2Right Right Now Now2:46
  • 3The Hard Way2:48
  • 4It Takes Time to Build3:11
  • 5Rhyme the Rhyme Well2:47
  • 6Triple Trouble2:43
  • 7Hey F$?# You2:21
  • 8Oh Word ?2:59
  • 9That's It That's All2:28
  • 10All Lifestyles2:33
  • 11Shazam!2:26
  • 12An open letter to NYC4:18
  • 13Crawlspace2:53
  • 14The Brouhaha2:13
  • 15We Got The4:59

enregistrement

Oscilloscope Laboratories, USA, 2003

line up

Mike Diamond (mc), King Adrock (mc), Mix Master Mike (platines), Adam Yauch (MC)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
old school revival

La campagne promotionnelle nous avait pourtant mise en garde : le nouveau Beastie Boys est, si pas noir, en tout cas bien sérieux. Il fallait l'entendre pour le croire tant il est difficile pour quiconque d'imaginer que ces agitateurs publics puissent un jour s'assagir. Que s'est-il passé entre les sonorités électro kitsch de "Intergalactic" et ce "Oh Word ?" noyé sous les boîte à rythmes ? Une date dans l'histoire, quatre avions, deux tours et des milliers de morts. Il y a des évidences enfouies tellement profondément en nous qu'il est parfois bien difficile d'y échapper. Pour ces new-yorkais de souche, c'était carrément impossible. Alors, vous l'aurez déjà lu partout ailleurs, "To the 5 Boroughs" célèbre en quinze titres expéditifs toute l'affection et l'attachement que portent nos trois garnements devenus subitement adultes à la reine des villes cosmopolites ("All Lifestyles, shapes and forms...", "An Open Letter to NYC"). Cet hommage respire la sobriété et ne pouvait se tenir à l'écart bien longtemps d'un trop tentant coup d'oeil au rétroviseur. L'essentiel du matériel développé pour ce nouvel opus fait ressortir de leurs cartons poussiéreux les vieilles machines qui rattachent à notre mémoire les empruntes indélébiles de Kurtis Blow et Grandmaster Flash. Seul rescapé de l'aventure schizoïde de "Hello Nasty", Mix Master Mike vient jeter son grain de sel avec des samples diaboliquement sur mesure (le robotique "That's It That's All" ou le très approprié "Triple Trouble" basé sur le classique "Rapper's Delight"). En fait, ce qu'il y a de terriblement troublant sur "To the 5 Boroughs", c'est que, pour la première fois, les Beastie Boys font dans le sentiment. Leur démarche a toujours été sincère et authentique. Mais ici nous touchons du doigt quelque chose qui - c'est certain - leur tient particulièrement à coeur. Nos oreilles sont finalement prises à parti pour écouter un groupe d'amis forcés de se recentrer sur l'essentiel. Sans doute pas leur album le plus facile d'accès, mais en tout cas le plus touchant.

note       Publiée le samedi 27 août 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "To the 5 boroughs" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "To the 5 boroughs".

notes

Note moyenne        12 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "To the 5 boroughs".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "To the 5 boroughs".

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Un album vraiment à part dans leur disco. Son dépouillement me plaît toujours autant. Meilleur titre "An open letter to NYC".

Note donnée au disque :       
dimegoat Envoyez un message privé àdimegoat

Horovitz avoue ne pas trop aimer cet album dont l'aspect 100% hip-hop fut une idée (pas trop négociable) de MCA: production froide, paroles pas toujours au niveau, pochette déprimante. Bah. On sent qu'ils ont galéré à le faire, sans doute.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

Ils vont vite a les profaner aussi :(: http://www.nydailynews.com/new-york...

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

Il y a dejà un Adam Yauch Park à Brooklyn; il vont vite à reconnaitre leurs symboles, les New Yorkais.

Note donnée au disque :       
Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

On est peut être loin de la folie des précédents albums, il n'empêche, les Beastie restent fidèles à eux même avec ce disque: c'est à dire délirants. Le côté "hommage au hip hop old school" a sans doute beaucoup gêné pas mal de monde, mais moi je l'aime beaucoup celui-ci. Il y a quelques morceaux sympa sans être renversants, mais aucun titre faible et des enchainement de tueries qui font plaisir (notamment la fin de l'album).

Note donnée au disque :