Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBeastie Boys › Hello nasty

Beastie Boys › Hello nasty

cd • 22 titres

  • 1Super Disco Breakin'2:07
  • 2The Move3:35
  • 3Remote Control2:58
  • 4Song for the Man3:13
  • 5Just a Test2:12
  • 6Body Movin'3:03
  • 7Intergalactic3:51
  • 8Sneakin' Out the Hospital2:45
  • 9Putting Shame in Your Game3:37
  • 10Flowin' Prose2:39
  • 11And Me2:52
  • 12Three MC's and One DJ2:50
  • 13The Grasshopper Unit [keep movin']3:01
  • 14Song for Junior3:49
  • 15I Don't Know3:00
  • 16The Negotiation Limerick File2:46
  • 17Electrify2:22
  • 18Picture This2:25
  • 19Unite3:31
  • 20Dedication2:32
  • 21Dr. Lee, PhD4:50
  • 22Instant Death3:22

enregistrement

Californie, USA, 1997

line up

Biz Markie (mc), Mike Diamond (mc), Miho Hatori (voix), King Adrock (mc), Lord Sear (human beatbox), Mix Master Mike (platines), Lee "scratch" Perry (chant), Money Mark Ramos Nishita (claviers), Run-d.m.c. (featuring), Jane Scarpantoni (violoncelle), Paul Vercesi (saxophone alto), Adam Yauch (MC), Bobbito (voix), Jill Cunniff (chant), Brooke Williams (chant), Richard Siegler (percussions), Duduka (percussions), Nelson Keane Carse (trombone), Steve Slagle (flûte), Brian Wright (violon), Joe Locke (vibraphone), Robert Perlman (beats), Jazz Crusaders (featuring), Los Angeles Negros (featuring)

Musiciens additionnels : Eric Bobo (percussions)

remarques

chronique

"Ill Communication" avait "Sabotage", "Hello Nasty" a "Intergalactic". Sans doute pas ce que les Beastie Boys ont accompli de mieux, mais l'impact visuel de leurs vidéoclips complètement allumés est tel que finalement on a guère à se soucier de la qualité réelle d'une musique puisqu'elle finit par se substituer au support qui est sensé l'illustrer. C'est bien d'être cool, mais après ? Les Beastie Boys sont devenus un phénomène et même si on ne peut toujours pas prendre en défaut les rois de la déconne, force est de constater que leur dernière livraison en date n'apporte pas d'eau au moulin. Sur "Hello Nasty", et malgré de très bons titres ("Super Disco Breakin'", "Remote Control", "Song for Junior"), on sent dès le départ que désormais les Beastie Boys ne pourront plus jamais aller plus loin. L'album est excessif en tous points, ne se privant pas de quelques sucreries que d'aucun trouveront peut-être inutiles ("Song for the Man", "And Me") et la débauche d'invités sont autant d'arbres plantés là pour cacher une forêt qui peu à peu perd toutes ses feuilles. Je ne fais pas mon pète-sec parce que les BBoys ont récolté grâce à ce disque tout ce qu'ils avaient semés depuis maintenant plus de dix ans... C'est amplement mérité, je ne reviendrais pas là-dessus, et la longue heure de "Hello Nasty" sait s'en montrer digne. Malgré tout, leur cinquième album confirme le déclin tout relatif entamé dès "Ill Communication", demi-frère de "Check Your Head", où, déjà, le surplace semblait être une priorité, peut-être bien malgré eux. Alors, bien entendu, proportionnellement aux ventes de ce disque, il est évident que la grande majorité des lecteurs avoueront avoir été conquis par ce bordel haut en couleur savamment agencé. Il n'empêche que retrospectivement je maintiens qu'il ne possède ni l'aura de "Paul's Boutique", ni le potentiel de "Check Your Head". Ce cinquième Beastie demeure à mes yeux un album largement surestimé. Alors - qui sait ? - un jour peut-être... "'Cos You Can't, You Won't, and You Don't... Stop !"

note       Publiée le samedi 27 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hello nasty".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hello nasty".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hello nasty".

caténaire › mardi 22 septembre 2015 - 03:23  message privé !

Le seul que j'ai gardé, diversifié sans être plat ou lourdingue (ah les fameux talkies walkies de "Check Your Head" ou les défouloirs punks imbéciles de "Ill communication" ...), le flow old school est bien là, swing vocal d'un autre temps (--> "Three MC's and One DJ"), toujours savamment calé sur ces beats de l'espace. Interludes apaisantes et mystérieuses... non décidément, le meilleur pour moi aussi. Une direction intéressante de ce qu'a pu devenir un certain rap brillant heureusement resté en marge, et pourtant revendiqué d'origine comme l'attestent de multiples clins d’œils subtils (que ce soit dans les paroles ou ce bref beat box à la Fat Boys, qui ne peut que faire sourire aujourd'hui ceux qui n'y étaient pas hier :)

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › mercredi 7 mai 2008 - 19:56  message privé !
Mon CD préféré des Beastie (même si c'est quasiment le seul que j'ai écouté) complètement barré, un superbe mélange de pop-rock, d'électro et de hip hop. C'est super original, ça part dans tous les sens et il n'y a rien à jeter. Pour moi c'est l'aboutissement total du style des beasties.
Note donnée au disque :       
Damodafoca › mardi 24 janvier 2006 - 13:05  message privé !
Chef do'euvre absolu , même si je lui prefer le précédent . Ce disque fourmille de sons . On peut l'écouter 10000 fois et toujorus découvrir un arrière bruit , une mélodie sous mixé , un truc qu'on avait aps saisie . Les morceaux raps sont travaillé comme jamais( sauf période paul's boutique peut être) et MMM apporte indéniablement une nouvelle chaleur au groupe . pas de morceaux punk -normal , ils sont tous sur le mini album sorti 2 ans plus tôt: AGLIO e OLIO et enregistré aux débuts des sessions de ce hello nasty .
Note donnée au disque :