Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBeastie Boys › Paul's Boutique

Beastie Boys › Paul's Boutique

cd • 15 titres

  • 1To All the Girls1:29
  • 2Shake Your Rump3:19
  • 3Johnny Ryall3:00
  • 4Egg Man2:57
  • 5High Plains Drifter4:13
  • 6The Sounds of Science3:11
  • 73 Minute Rule3:39
  • 8Hey Ladies3:47
  • 95 Piece Chicken Dinner0:23
  • 10Looking Down the Barrel of a Gun3:28
  • 11Car Thief3:39
  • 12What Comes Around3:07
  • 13Shadrach4:07
  • 14Ask For Janice0:11
  • 15B Boy Bouillabaisse12:34

enregistrement

Mario G's et The Opium Den, USA, 1988

line up

Mike Diamond (mc), King Adrock (mc), Adam Yauch (MC), EZ (platines)

remarques

chronique

Cela fait tellement longtemps que les Beastie occupent notre paysage audiovisuel qu'on en a même oublié jusqu'à l'origine de ce qui nous apparaît aujourd'hui comme une évidence. En 1986, quand "Licensed to Ill" déferla sur le monde, les Beastie Boys se résumaient à un gros coup commercial orchestré par Rick Rubin. "Faites vos jeux !" Des anciens punk qui se la jouaient rebelles prépubères, en fait à peine plus crédibles que n'importe quel boys band estampillé AB Productions. Bref, une histoire pas faite pour durer mais qui rapporterait très gros. "Les jeux sont faits". Mais nos trois mousquetaires du micro reviennent alors qu'une décennie s'achève et que plus personne ne se soucie de leur devenir. Même parmi les amateurs déclarés du combo, on rencontre finalement peu de gens ayant découvert "Paul's Boutique", leur deuxième réalisation, au moment précis de sa sortie ; c'est dire s'ils étaient alors définitivement passés de mode... Et si ce côté désinvolte et iconoclaste est automatiquement identifiable grâce notamment aux flow nasillards de Mike D. et Adrock, cet album fait plus que nous montrer le nouveau visage du groupe ; à sa manière, il ouvre une voie royale à la musique des années quatre vingt-dix. L'esprit déconne n'est pas prêt de les quitter ("5 Piece Chicken Dinner"), mais ce qu'il faut surtout retenir c'est que le rap des Beastie Boys prend ici - bien avant tout le monde - la consistance du hip hop de la décennie à venir. Les cuts et samples proposés sur "Paul's Boutique" n'ont plus rien à voir avec le travail sommaire de leur premier effort, mais au contraire représentent une somme de travail colossal où toutes les collisons semblent possibles, affichant ouvertement leur vision à 360° de la musique ("The Sound of Science", "Looking Down the Barrel of a Gun"). Un retournement de situation plus qu'inattendu que je tiens personnellement pour l'un des disques les plus influents de l'histoire du rap moderne, avec "3 Feet High and Rising" de De La Soul et "It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back" de Public Enemy.

note       Publiée le samedi 27 août 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Tallis
  • GrahamBondSwing
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Paul's Boutique" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Paul's Boutique".

notes

Note moyenne        20 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Paul's Boutique".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Paul's Boutique".

(N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Celui-là et "3 Feet High and Rising" de De La Soul la même année, c'est quand même l'apex de l'art du sampling à tout va.

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Pas super emballé à l'époque de la découverte. Le côté psyché avec les bruits de vache, j'trouvais que c'était du gâchis. Je serai plus positif à la réécoute, ça me paraît un album solide, varié et pas si conneries-de-fumeurs-de-weed que ça. "Shake Your Rump" est un super tube, et j'ai redécouvert la partie rapide de "Sounds of Science" qui est irrésistible (du pur Hip Hop Old School en apnée).

Message édité le 13-02-2022 à 13:57 par GrahamBondSwing

Note donnée au disque :       
dimegoat Envoyez un message privé àdimegoat

Après avoir lu le bouquin, ce que j'aime plus encore avec cet album, c'est le contraste entre le côté artisanal/collage/expérimental préparé dans la chambre et les centaines de millions de dollars engloutis dans sa production dans des studios super fancy de LA (alors que les demos allaient très bien...). Un album de transition entre la machine commerciale de 1986/87 et la musique cousue main qui suivra, infusée lentement à la weed dans l'enceinte du G-Son

Note donnée au disque :       
Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

J'aime ce côté "usine à sample" avec ces rimes imparables. Bref ça bute.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo
Mais quel disque ! Un peu plus long à apprécier que Check Your Head ou Hello Nasty, mais qu'est-ce que c'est bon !
Note donnée au disque :