Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNumb › Blood Meridian

Numb › Blood Meridian

cd • 10 titres • 60:36 min

  • 1Blind07:57
  • 2Dirt07:12
  • 3Blood meridian04:44
  • 4Stalker07:12
  • 5Desire05:41
  • 6Critical mass05:19
  • 7No time06:58
  • 8Alien hand07:02
  • 9Deserted06:02
  • 10Spasm02:32

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit, enregistré et mixé par Numb au Chindogu studio, Canada, mai 1997

line up

Don Gordon (tous instruments), David Collings (chant)

remarques

chronique

Et pan dans les dents ! Soit Don Gordon a un grain, soit il simule parfaitement la folie. Nouveau chanteur, nouveau style...pas vraiment mais au contraire encore plus electro, encore plus indus, bref encore plus tout ! Si vous avez toujours quelques neurones après la déferlante 'Blind' (intro toute en interférences, beat frénétique boucles electro-acid), profitez-en, ça ne va pas durer. Si le tempo s'alourdit sur 'Dirt', les boucles et les rythmes syncopés ne rendent pas la tâche facile pour la santé mentale, d'autant plus que le thème principal entre aisément dans le crâne et n'en ressort que le temps d'une autre agression. 'Blood meridian' calme le jeu mais ses petits sons inquiétants et ses infrabasses n'assurent pas la tranquillité que l'on retrouve un peu (si ce n'est le chant super énervé) sur le très aérien 'Stalker' et sa rythmique légèrement hip-hop. La folie reprend sur l'excellentissime 'Desire', terrible pour danser comme un dément dans son salon ou sur une piste de danse si vous êtes partageurs. Bon, la suite devrait éradiquer le neurone qui vous reste : 'Critical mass' est basé sur une rythmique jungle à 200 bpm au moins, pendant qu'en fond des nappes ambient tentent d'alléger le tout, 'No time' fait de même avec un côté dansant plus accessible mais tout aussi electro-drum'n'bass-indus et déjanté. Retour au calme avec un 'Alien hand' ambient très cinématographique, puis le 'trip-hop' indus de 'Deserted'. Enfin l'apocalypse final avec le traître 'Spasm' qui démarre calme pour finir en larsen des plus désagréables. Un album pas si facile d'accès (en comparaison d'un FLA par ex.), mais qui exhibe une fois de plus l'incroyable ressource de Don Gordon à créer des sons d'une autre planète, des rythmes dont rêverait n'importe quelle drum-machine et des atmosphères à transformer 'Blade Runner' en bluette futuriste. Une expérience à vivre.

note       Publiée le dimanche 20 juin 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blood Meridian".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blood Meridian".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blood Meridian".

Wotzenknecht › mardi 27 novembre 2007 - 21:11  message privé !
avatar
Ils ont le chic pour en foutre dans tous les sens. Il faut choper les beats entre les assaults de sons divers. Assez proche de la psy-trance par moments (autre dérivée de l'EBM de toute manière). J'ai une préférence pour Numb, plus 'dans ta gueule'
mangetout › mardi 28 novembre 2006 - 08:02  message privé !
C'est vrai que c'est plutôt décapant ! Déjà leur "Wasted sky" dépotait bien, même dans les titres atmosphériques comme dans le superbement sombre et malsain "Effigy" mais alors là ils en rajoutent une louche, tout en enlevant paradoxalement les guitares (censées apporter de la violence dans ces musiques electro/EBM). Les sons saturés sont particulièrement agressifs et on comprend qu'une guitare aurait été de trop. Un disque vraiment excellent !
üflrü dü zbrrü › dimanche 26 novembre 2006 - 19:04  message privé !
Comment se fait il qu'un tel disque soit passé autant inaperçu? electro/indus sombre et violente, des sons dans tout les sens, un chant agressif, des rythmiques imparables. Quelqu'un sait ce qu'ils sont devenus? en asile psychiatrique peut être?
Note donnée au disque :