Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKlinik › End of the Line

Klinik › End of the Line

  • 2001 • Dependent mind 024 • Lim • 4000 copies • 4 CD

cd 1 remixes • 12 titres • 65:59 min

  • 1Nautilus (Ah-Cama Sotz remix)06:39
  • 2Moving hands (Tim Schuldt remix)04:52
  • 3Sleepwalking (Suicide Commando remix)05:09
  • 4Obsession (Dive remix)04:17
  • 5Memories (Liquid Child remix)06:51
  • 6White trash (Attrition remix)03:52
  • 7Quiet in the room (Covenant remix)06:50
  • 8Ring of fire (Numb remix)04:08
  • 9Pain and pleasure (Monolith remix)05:24
  • 10Lies (PAL remix)07:29
  • 11Feel the evil (Imminent remix)05:03
  • 12Surviving in Europe (Winterkälte remix)05:25

cd 2 best of 1982-1991 • 17 titres • 73:32 min

  • 1Wired (remix)03:43
  • 2Black leather03:12
  • 3Slow death04:55
  • 4Someone somewhere04:16
  • 5Hours and hours05:36
  • 6Braindamage04:08
  • 7Insane terror (remix)03:45
  • 8Plague06:13
  • 9Into deep water03:48
  • 10Sick in your mind04:36
  • 11Walking with shadows05:01
  • 12Pictures04:11
  • 13Get lost (remix)03:15
  • 14Under the black sun08:00
  • 15Talking to a stranger02:10
  • 16Escape (remix)03:11
  • 17End of the line03:32

cd 3 live • 15 titres • 65:43 min

  • 1Ring of fire03:56
  • 2Cold a as ice06:17
  • 3Murder01:58
  • 4Moving hands04:03
  • 5Touch your skin06:13
  • 6Black leather03:15
  • 7Face to face04:23
  • 8Fever03:20
  • 9Desire03:01
  • 10Public pressure03:07
  • 11Lies05:13
  • 12Go back04:59
  • 13Memories05:39
  • 14Drowning in your sleep02:51
  • 15World domination07:29

cd 4 best of 1991-1999 • 14 titres • 72:39 min

  • 1Humiliate (remix)04:55
  • 2Hostage04:29
  • 3Hypnotize (remix)05:12
  • 4Brain (remix)05:25
  • 5Disgusting04:24
  • 6Stitch05:36
  • 7Train05:30
  • 8Different people (remix)05:41
  • 9There is no time to think (remix)05:26
  • 10Red sky07:55
  • 11The game (unreleased)03:06
  • 12Backwards04:00
  • 13White shadows04:31
  • 14Blanket of fog06:29

enregistrement

CD 1 (remixes) 2000-2001 ; CD 2 enregistré en Belgique, 1982-1991 ; CD 3 enregistré live à Strasbourg, 7 mai 1989 ; CD 4 enregistré en Belgique, 1991-1999

line up

Dirk Ivens (chant), Marc Verhaeghen (tous instruments)

Musiciens additionnels : Ah Cama-sotz, Attrition, Covenant, Dive, Imminent, Numb, Suicide Commando, Winterkälte, Eric Van Wonterghem

remarques

Box 4 cds + livret avec de superbes photos noir et blanc

chronique

Voici ze ultiméïte compiléïchene de Klinik ! Les best of sortis précédemment permettaient de s'envoyer dans les conduits auditifs quelques joyaux difficiles à trouver, mais c'était bien peu en comparaison de la florissante discographie des belges. 'End of the line' a non seulement le mérite d'être la compilation définitive du Klinik première époque et d'une partie de l'aventure sans Dirk Ivens, mais elle se permet le luxe d'éviter le doublon avec l'excellente 'Box' de 1990 (à quelques morceaux près, dans des versions différentes qui plus est), rééditée récemment chez Hands. Le livret est magnifique, regorgeant de photos variées en noir et blanc (live, promo et divers visuels), et illustre à merveille l'univers froid du groupe. Le cd de remixes est en tous points excellent : en effet, bien que ce groupe soit suffisamment unique pour que l'on se demande où se trouve l'intérêt de remixes par d'autres, les invités ont tous sans exception apporté leur propre personnalité tout en gardant l'esprit initial. Electro-indus ambient puissante (Ah Cama-Sotz, génial ; Numb ; P.A.L ou Winterkälte), indus noise avec le propre remixe de Dirk Ivens d''Obsession ou encore plus dansant et efficace grâce à Tim Schuldt (grand ponte de la techno-trance crossover) ou l'excellent remix trance-goa de 'Memories'. Les deux best of concernant les débuts puis le Klinik sans Dirk Ivens sont très bien équilibrés, comportant leur part de mixes rares, de classiques ('Black leather', 'Hours and hours', Sick in your mind' ou 'Under the black sun') et d'une bonne dose de trance addictive offerte par Marc Verhaeghen, avec moins de réussite toutefois. La cerise sur le gâteau, un live enregistré à Strasbourg en 1989, sans retouches et directemnt pris sur la table de mixage : puissant, magistral, Dirk Ivens fait des prouesses vocales et son charisme transpire même à travers la sono, tandis que les boucles et la trompette de Marc Verhaeghen créent un voile impénétrable. Du grand art !

note       Publiée le samedi 13 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "End of the Line".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "End of the Line".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "End of the Line".

novy_9 › mercredi 20 mars 2013 - 10:55  message privé !

je sais pas .. sans surprise .. il faut que je réécoute .. avec certains albums, il faut plusieurs écoutes, cela sera peut être le cas avec celui là .. buh ...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 20 mars 2013 - 10:27  message privé !
avatar

Ah moi je l'ai beaucoup aimé (plus que la box, hin hin), assez direct peut-être, mais bien noir comme il faut

novy_9 › mercredi 20 mars 2013 - 10:20  message privé !

j'ai ecouté le dernier klinik .. mhm je ne sais pas trop quoi en penser à la premiére écoute. J'ai pas retenu grand chose .. je me suis limite ennuyé .. pourtant je suis fan .. le son est presque là (presque!!!), mais il manque cette touche qu'ils avaient à leur grande époque, ce zest de folie froide ... a voir ...

Note donnée au disque :       
MaxwellsDemon › samedi 2 mars 2013 - 21:36  message privé !

Apparemment Klinik s'est reformé et a sorti un album le 1er mars. Soit ils ont un mois d'avance soit c'est du bon.