Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNumb › Wasted Sky

Numb › Wasted Sky

cd • 9 titres • 52:12 min

  • 1Wasted sky05:12
  • 2Blood07:14
  • 3Driven04:56
  • 4Keyak04:22
  • 5Ophelia05:36
  • 6Ratblast05:03
  • 7Smile06:01
  • 8Effigy06:22
  • 9Seven types of ambiguity07:18

extraits audio

informations

Enregistré mixé, produit et arrangé par Hiwatt Marshall & NUMB aux studios Squelch Sound et Mushroom, Vancouver BC, Canada, juin-juillet 1994

line up

Don Gordon (tous instruments), Colin Hunter (chant)

chronique

Compatriotes des Skinny Puppy et Front Line Assembly, Numb n'a jamais eu la reconnaissance qu'il méritait, éclipsée peut-être d'un côté par le statut culte de la bande à Nivek Ogre et de l'autre par l'accessibilité dont fit preuve FLA en multipliant les projets et surtout en proposant une recette plus directe et évidente. Et pourtant, ce projet canadien est tout aussi grandiose que ses très honorables collègues. Fondé en 1986 (après que Don Gordon ait participé à l'aventure fructueuse pré-Skinny Puppy avec Images In Vogue), Numb verra son style muter d'une electro (limite body-music) aux relents cold-wave et plus intellectuelle vers un hybride électro-indus survitaminé et parfois expérimental dans son traitement du son et des atmosphères. 'Wasted Sky' est le quatrième album de Numb, peut-être le plus direct et rentre-dedans, après les éprouvantes expériences indus que furent 'Death on the installment plan' et l'EP 'Fixate' (tous deux sortis en 1993), proposant des rythmes assassins mais plus évident, des ambiances qui doivent autant à Skinny qu'à la dark-ambient, et quelques guitares meurtrières. S'ouvrant sur le terrible morceau-titre (basses analogiques en avant, beat appuyé, chant saturé et guitares), 'Wasted sky' est ingénieusement pourvu en moment forts similaires ('Ratblast', tuerie crossover, 'Driven') mais aussi en titres malsains qui cachent leur jeu derrière des nappes dissonantes, des sons indus à vous faire hérisser les poils avant d'exploser en un chaos de rythmiques, de samples et de guitares apocalyptiques (le génial 'Smile', 'Ophelia'). Et si vous pensez vous en sortir indemne avec les plus atmosphériques 'Effigy' ou 'Seven types of ambiguity' c'est raté, vu leur caractéristique anxiogène extrême. 'Wasted sky' est un album phare de l'electro-indus, un de ceux qui ne peut laisser indifférent et surtout qui vous prouvera si besoin était qu'il y a encore et toujours des découvertes jouissives à faire. Incontournable et fabuleux !

note       Publiée le dimanche 20 juin 2004

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Wasted Sky" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Wasted Sky".

    notes

    Note moyenne        7 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Wasted Sky".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Wasted Sky".

    SEN Envoyez un message privé àSEN

    Putain ça fait des années que j'essayais de retrouver cette saloperie de groupe et il était là, sur Guts ! Le premier album est fantastique, incroyable qu'ils soient pas plus reconnu !

    Note donnée au disque :       
    cyberghost Envoyez un message privé àcyberghost
    Il aurait effectivement été dommage que je me mette à bouder définitivement la scene electro-dark sans me pencher plus avant sur ce groupe... En tout cas les premières écoutes sont vraiment jouissives! Sinon, c'est bizarre, sur la pochette, je n'ai pas du tout la même image sur la bande du milieu...
    Note donnée au disque :