Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLeaether Strip › Science For the Satanic Citizen

Leaether Strip › Science For the Satanic Citizen

cd • 8 titres • 38:42 min

  • 1Zyclon B05:19
  • 2G.A.W.M.05:23
  • 3Rotation (axis off)04:51
  • 4Satanic citizen05:57
  • 5What's Hell really like?03:50
  • 6Law of Jante02:35
  • 7Cast-away05:33 [version CD uniquement]
  • 8Torment me!05:16 [version CD uniquement]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré au Strip Studio, Danemark, 1990

line up

Claus Larsen (tous instruments, chant)

remarques

La version vinyle est amputée des titres 7 et 8.

chronique

Styles
electro
Styles personnels
electro-dark, ebm

Secouée par les expérimentations ingénieuses et nouvelles de Front 242 ou de Depeche Mode (pour prendre des extrêmes), l'Europe s'éveille aux sonorités électroniques et accouchent de quelques projets d'où émergent un aspect froid et industriel (Klinik) ou musclé et dansant (Nitzer Ebb, Signal Août 42). Le danois Claus Larsen se situe entre les deux, mariant sens du rythme martelé et mécanique (et souvent dévastateur), mélodies pures et atmosphères sombres. Ces aspects forment par ailleurs ce que l'ont appellera à compter des 90s la 'dark-electro', dont Leaether Strip est sans conteste le 'père' fondateur. Ce 'Science for the satanic citizen', faisant suite au premier album 'The pleasure of penetration' et au maxi 'Aspects of aggression', fait partie toutefois de la catégorie electro-body bien virile, et les rythmes mécaniques prédominent. C'est le cas avec le terrible instrumental 'Rotation' qui donne une irrésistible envie de pousser tous les meubles du salon et de transformer ce dernier en véritable piste de danse. Il en va de même pour les excellents 'What's Hell really like ?' ou 'Torment me !', autant de rythmes speedés, de mélodies accrocheuses et de suées en perspective. Le tempo se veut lourd par endroits, notamment sur le très froid 'Zyclon B' qui ouvre l'album (vu le titre je ne vois pas comment il pourrait en être autrement) ou le très indus 'Law of Jante'. Le chant saturé du danois participe à la folie générale, et il faut attendre le très calme et mélodique 'Cast-away' (un des premiers morceau de L.S., dark et quelque peu typé 80s) pour s'octroyer un peu de répit. Une bonne acquisition pour les fans du danois, mais également pour ceux qui s'intérresseraient à ce qui se faisait il y a 15 ans en matière d'electro.

note       Publiée le samedi 19 juin 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Science For the Satanic Citizen" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Science For the Satanic Citizen".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Science For the Satanic Citizen".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Science For the Satanic Citizen".

juj › mercredi 1 février 2006 - 15:27 Envoyez un message privé àjuj
rien que pour torment me : 6 boules, obligé
Note donnée au disque :