Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLeæther Strip › After the devastation

Leæther Strip › After the devastation

33 titres - 197:15 min

  • CD1 - 1/The shame of a nation (album edit) - 2/Back in control - 3/Death is walking next to me (album edit) - 4/A boy - 5/Dying is easy–life is harder (daddy please love me) - 6/Sleep is only heartbreak - 7/Slam - 8/Smerte - 9/Happy pills (gimme gimme) - 10/Rip like cat claws - 11/What if… - 12/Inner exploration - CD2 - 1/Gaza strip (march of the innocent) - 2/Suicide bombers (album edit) - 3/Carry me (2006) - 4/Empty space - 5/Junkie do-Junkie die - 6/Homophobia - 7/This is where I wanna be (album edit) - 8/One man’s gain another man’s pain - 9/Give us some shelter (Katrina) - 10/One for one for one - 11/I was born that day - 12/Leaether strip part 3 (symphony for Kurt) - CD3–Aeftershock - 1/Aeftershock - 2/What If (Classical Version) - 3/Homophobia (Gay Pride Version) - 4/The Shame Of A Nation (Roadside Bomb Version) - 5/Back In Control (Born The 13th Version) - 6/Slam (Fist Fight At Tekno Club Mix) - 7/A Boy (Teenage Sex Slave Mix) - 8/Empty Space (New Romantics Version) - 9/I Was Born That Day (Rest In Peace Bob Moog Version)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit, produit et mixé par Claus larsen, enregistré et masterisé au studio Strip Farm Vegger, Danemark, 2005.

line up

Claus Larsen (tous instruments, chant)

remarques

Il existe trois éditions de cet album : une normale en double-cd, une édition en box cartonnée avec le bonus-cd "Aeftershock"+2 cartes postales et enfin une édition triple-cd+sampler Alfa-Matrix+cartes postales+t-shirt, le tout conditionné dans un sac "DJ" en nylon (ouf !).

chronique

Styles
electro
Styles personnels
electro-dark

Annoncé tièdement par le sympathique mais pas renversant 'Suicide bombers' le retour du danois culte a en tout cas sucité diverses réactions, la plus enthousiaste venant à plus d'un titre du label Alfa-Matrix qui sort carrément le grand jeu avec les diverses éditions dignes d'un marketing à la :Wumpscut: ! Mais rassurez-vous, la seule édition normale contient plus de deux heures de nouveautés, suffisantes pour constater que Claus Larsen n'a rien perdu de sa capacité à pondre des mélodies qui font mouche. Ceux qui s'attendent à un retour vers l'époque 'Solitary confinement' ou 'Underneath the laughter' seront déçus, 'After the devastation' est plutôt le prolongement des trois derniers albums sur lesquels le travail des atmosphères et des mélodies prenaient le pas sur l'agression pure. A l'exception du style typé EBM sur 'Suicide bombers', 'Slam', 'Happy pills' ou 'Junkie do' et des rampants et excellents 'Gaza strip', 'Rip like cat claws' et 'One man's gain...', l'album renouvelle la recette orchestrale et mélodieuse du Leaether Strip post-'Serenade for the dead'. Les incursions 'transe' du raté 'Rebirth of agony' sont ici beaucoup plus heureuses ('Death is walking next to me', 'Homophobia', 'This is where I wanna be', 'One for one for one') tandis que les tentatives synth-pop ('Empty space') ou la nouvelle version du dernier effort du danois avant son retrait de la scène en 2000, 'Carry me', s'avèrent franchement mauvaises. Beaucoup de titres calmes et mid-tempo donc qui attestent de la sincérité du bonhomme et de sa motivation ! A noter les superbes instrumentaux 'Inner exploration' et 'Leaether Strip part 3' qui renouent avec les instants les plus épiques de 'Underneath the laughter'. Les possesseurs de l'édition 3 cds apprécieront les remixes en bonus qui bien que loin d'être indispensables remplissent leur rôle (le très bon remixe de 'Back in control' et son clin d'oeil à 'Japanese bodies'). Finalement le danois tire son épingle du jeu honorablement sans surprendre véritablement mais les améliorations côté technologie et la qualité d'écriture compensent malgré tout. Peut-être aurait-il pu nous épargner une dizaine de compositions inutiles, mais après un break de 5 ans, allez lui dire de se réfréner !

note       Publiée le mercredi 25 janvier 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "After the devastation".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "After the devastation".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "After the devastation".