Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrdo Rosarius Equilibrio › Cocktails, Carnage, Crucifixion and Pornography

Ordo Rosarius Equilibrio › Cocktails, Carnage, Crucifixion and Pornography

cd • 13 titres • 51:35 min

  • 1Cocktails carnage crucifixion and pornography anthem - Intro01:42
  • 2Sheep for a lifetime or lion for a day04:27
  • 3Remember depravity and the orgies of Rome04:30
  • 4Tango for the concession of the suspender princess03:31
  • 5In the midst of flaming ruins - Desire of the few04:19
  • 6It was the day of Lucifer rising03:31
  • 7For the good of humankind04:35
  • 8In high heels through nights of broken glass04:26
  • 9Serpent kisses and serpent smiles - Inside the Order of Roses and Equilibrium04:30
  • 10Eucharist - Liturgy of 605:21
  • 11Mary dances in the shadows - The holiest of harlots04:15
  • 12Regression and the return to Paradise extinct04:50
  • 13Cocktails Carnage Crucifixion and Pornography anthem - Outro01:38

enregistrement

Ecrit et enregistré à Limbo ; mixé et produit au Future Legends Studio

line up

Tomas Petersson (textes, voix et musiques), RoseMary Larsen (voix)

remarques

chronique

Styles
folk

On peut dire que cet album était grandement attendu au tournant. Et pour cause, nombreux furent ceux qui s'avouèrent déçus à l'idée de faire l'Amour (La Moue ?) et la Guerre. Bon, passons vite sur cette paraphrase à deux balles (désolé, je suis en train de manger des carambars) du dyptique précédent, 'Make Love and War', pour remettre les pendules à l'heure : si les albums en questions souffraient peut-être de granqiloquence et d'un manque de cohésion (ce qui n'entâche en rien leur qualité), nos fétichistes fétiches (bon, faut que j'arrête les carambars) rectifient le tir et accouchent d'un somptueux moment de dark-folk, ponctué de quelques hymnes martiaux typiques d'Ordo. Le fil conducteur est la perversion : rebellion contre l'ordre établi ('Sheep for a lifetime', 'Regression and the return...'), les orgies ('Remember depravity...'), et encore et toujours le fétichisme sexuel et religieux ('Mary dances...', 'In high heels...'). L'orchestration est plus présente, mieux exploitée que jamais et l'on a même droit à quelques incursions dans des domaines inattendus ('Tango for the concession...'). Alors, laissez-vous pénétrer (non, je n'ai plus de carambars et c'est une image !) par le parfum des Roses aux épines perverses et rejoignez l'Ordre des Roses et de l'Equilibre.

note       Publiée le dimanche 17 août 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cocktails, Carnage, Crucifixion and Pornography".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cocktails, Carnage, Crucifixion and Pornography".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cocktails, Carnage, Crucifixion and Pornography".

Wotzenknecht › mercredi 14 novembre 2007 - 11:13  message privé !
avatar
J'aurai mis le temps pour l'apprécier celui-là... mais en fait, il est juste magnifique, complet, abouti, les paroles poético-grandiloquentes percutantes à souhait... les orchestrations... bon inutile d'en dire plus... Should we be sheep who live forever, should we be lions for one day... That is the question of tomorrow, that is the answer of today...
Note donnée au disque :       
kama › mercredi 31 octobre 2007 - 19:26  message privé !
Un disque ambigu qui rayonne de melancolie, la decandence et de mepris, comme une fin de civilisation. Le chant me rapelle douglas qui imiterait le flow monocorde d'un Moynihan, et les orchestrations se situe quelque part entre le pszychédélisme de Der Blutharsch et la tristesse de sol invictus. Par contre, je viens de capter le CCCP anthem avec le titre de l'album. Il m'aurait fallu quelques années, la honte.
darkcradle › mercredi 28 avril 2004 - 20:43  message privé !
un bien bel album, ma foi !! j'avoue que ma première écoute m'avais laissé plutôt sceptique fasse aux morceaux "Tango for the concession of the suspender princess" et aux intro/outro (je préférai les déjantées des "make love and war" par ex) notament, et j'avoue que ça ne sera jamais ce que je préfère dans ce disque lol bien qu'a présent celà ne m'interpelle plus. les samples de films porno ne me gène poin qd à eux, (ba je serai mal sinon mdr, c'est plutôt habituel avec ce groupe) et rajoute à l'ambiance plus que jamais sensuelle (pour ne pas dire sexuelle) et sombre de l'album. les compos sont excelentes, envoutantes .... je ne met pas de note pour l'instant, mais il est clair qu'elle sera élevée qd le tant pour moi sera venu héhé :)
cyberghost › lundi 2 février 2004 - 10:42  message privé !
...Quand est-ce qu'on met des bruits de partouze derrière lol
Note donnée au disque :       
cyberghost › lundi 2 février 2004 - 10:39  message privé !
Et le français alors ...
Note donnée au disque :