Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMThe Mission › The first chapter

The Mission › The first chapter

cd • 10 titres

  • 1Tomorrow never knows
  • 2Over the hills and far away
  • 3Naked and savage
  • 4Serpent's kiss
  • 5Wake (RSV)
  • 6Like a hurricaine
  • 7Garden of delight (extended version)
  • 8Wishing well
  • 9Dancing barefoot
  • 10The crystal ocean

enregistrement

Produit par The Mission

line up

Craig Adams (basse), Mick Brown (batterie), Simon Hinkler (guitare), Wayne Hussey (chant, guitare)

remarques

chronique

Après le split des Sisters of Mercy en 1985, le guitariste Wayne Hussey et le bassiste Craig Adams n’ont guère attendu pour se remettre au travail. Forts d’un nouveau projet baptisé Sisterhood et d’une mini tournée avec The Cult, ils se trouvent contraints de changer de nom suite à des démêlées juridiques avec leur ex-collègue Andrew Eldritch qui réclame l’exclusivité des dérivés de ‘sister’, et optent pour The Mission. L’année 86 verra la sortie de deux albums, ‘God’s own medecine’ sorti le premier mais enregistré en second et ‘The first chapter’ enregistré en premier mais sorti en second (vous me suivez ?) qui compile les titres du maxi ‘Serpent’s kiss’, quelques reprises (Beatles, Neil Young,…) et une poignée d’autres chansons. On comprend aisément que le groupe n’ait pas sorti ce disque en premier car il ne contient pas assez de leurs propres compostions et manque de l’unité qui en ferait un travail abouti. N’en concluez pas qu’il est mauvais, au contraire. ‘The first chapter’ révèle un groupe mûr encore marqué par ses racines gothiques mais louchant également vers un psychédélisme hippie. Le son est moins sec, moins froid qu’au sein des Sœurs de Charité, les guitares ont pris de l’ampleur et un batteur a remplacé la boîte à rythmes. Ces nouvelles possibilités se traduisent particulièrement sur l’excellent ‘Naked and savage’ rythmé par un jeu de percussions technique et enveloppé de guitares cristalline et moites, ‘Serpent’s kiss’ rappelle davantage les Sisters of Mercy tout en affirmant clairement l’identité de The Mission. Wayne s'avère être un bon chanteur, avec un timbre moins caverneux que son ex collègue Andrew Eldritch. Signalons encore une bonne reprise du ‘Like a hurricane’ de Neil Young. D’autres titres comme la ballade hippie ‘Dancing barefoot’ ou la première version de ‘Garden of delight’ (celle de ‘God’s own medecine, moins rock, est infiniment plus réussie) sont plus dispensables sans être franchement désagréables.’The first chapter’ marque donc un premier pas prometteur pour ce nouveau groupe et s’il reste un disque un peu trop impersonnel, il contient néanmoins quelques bonnes chansons qui justifient pleinement son achat. 4,5/6

note       Publiée le jeudi 27 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The first chapter".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The first chapter".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The first chapter".

novy_9 › vendredi 14 mars 2014 - 09:46  message privé !

les deux mon colonel !

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 13 mars 2014 - 23:09  message privé !

Ca sent la sérénité, ou c'est juste ma cigarette ?

Note donnée au disque :       
Dane › mardi 5 février 2013 - 14:52  message privé !

J'étais resté bloqué sur "God's own medecine" mais celui-ci contient aussi de sacrées chansons.

Note donnée au disque :       
oswing › mardi 27 novembre 2012 - 17:01  message privé !

"Over the hills and far away" est LE morceau que j'aurai écouté le plus fort dans ma vie, il claque... un peu simplement c'est vrai mais quel bloc de béton !

zugal21 › jeudi 5 juillet 2007 - 20:40  message privé !

Un album plutôt lumineux, rapport à ce qui fut fait avec Sisters

Note donnée au disque :