Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDive › First Album

Dive › First Album

cd • 18 titres • 60:47 min

  • 1Infected03:48
  • 2There's no hope02:48
  • 3Dead or alive02:42
  • 4Right03:43
  • 5So hard03:29
  • 6Attack01:40
  • 7Turn me on01:56
  • 8Run02:26
  • 9Ghostcity05:26
  • 103101:24
  • 11Menticide08:04
  • 12Nightshift03:20
  • 13Burning skin01:54
  • 14Eye of the past02:24
  • 15Back to back03:31
  • 16Timezone02:40
  • 17Shadows of you04:25
  • 18Sparks05:27

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit, interprété et produit par Dirk Ivens, 1990.

line up

Dirk Ivens (chant, instruments)

remarques

Réédition augmentée (titres 12 à 18) de l'album éponyme paru en 1990 sur Body Records. Il existe également une version limitée distribuée par Dirk Ivens lors des concerts de Dive.

chronique

A peine libéré de l'emprise Klinik, Dirk Ivens lance dès 1990 son projet solo et se démarque d'emblée par un style personnel qui même si influencé par le minimalisme d'un Suicide ou la folie d'un Fad Gadget n'en demeure pas moins unique en son genre. De Klinik le Belge conserve un goût des atmosphères anxiogènes et malsaines et l'englobe dans une structure bruitiste emblématique de la période : des boucles simples et martelées sans aucun répit, des textes déclamés plus que chantés et une rythmique fruste et pour l'heure plutôt en retrait. La force de ce premier opus est l'enchaînement de titres relativement courts, agressifs ("There's no hope", "Attack", "Run", "Sparks") ou atmosphériques qui relèvent d'une violence maligne (le "klinikien" "Right", "Nightshift") Mais Dive c'est aussi un cheminement entre deux eaux, une manipulation de la réalité, une dualité incessante (le superbe "Turn me on", "So Hard", "Ghostcity", l'énorme "Menticide") entre sadisme sonore, brutalité des images et des ambiances. "First album" est un véritable tour de force, toute l'identité de Dive est présente, il ne reste à Dirk Ivens qu'à développer la structure de son alter ego tout en restant fidèle à sa vision et ses racines. Un témoignage sans concession et de première classe de la musique électronique industrielle.

note       Publiée le jeudi 10 novembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "First Album".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "First Album".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "First Album".

Dead26 › mercredi 15 avril 2015 - 17:55  message privé !

Pas mal cet album (j'aime beaucoup le visuel avec la tronche), au début j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans mais au final on s'y fait bien. Y'a des sonorités un peu surprenantes mais rien de bien grave dans l'ensemble. Reste plus qu'à me faire les reste de la disco... Alea Jacta Est !

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 11 novembre 2011 - 12:39  message privé !
avatar

Le seul Dive que j'aime (le seul que j'ai)(le seul que j'ai écouté)

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 11 novembre 2011 - 08:26  message privé !

ce comm est à encadrer avant de disparaître

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 11 novembre 2011 - 03:10  message privé !
avatar

En parlant de Klinik, je viens dde picoler aux cot=es d'eric von vontermachin... la pologne ca bous gagne

born to gulo › jeudi 10 novembre 2011 - 21:01  message privé !

la base

Note donnée au disque :