Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSultana › Biz Neysek

Sultana › Biz Neysek

téléchargement • 1 titre • 3:26 min

  • 1Biz Neysek3:26

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Sultana (production, MC)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
electro
Styles personnels
politique sur le dancefloor

Un saxo comme sorti d’un vieux NTM. Force de frappe de rap conscient. Elle ne pouvait pas revenir comme ça, pour rien, Sultana. Exaspérée par les déclarations officielles de plus en plus nombreuses sur le statut de la femme en Turquie, qui doit être une « mère avant tout ». Le droit à disposer de son corps, à travailler, sans parler de la liberté sexuelle ? Pour ceux qui pensent que tout est acquis, une petite remise à niveau. Pas du genre à faire la leçon sur un track, le manifeste est sur l’illustration du fichier « En tant que femme, je ne suis pas là pour être niée ou asservie par un autre genre, sous l’enseignement de traditions, d’attributs culturels et de systèmes de croyances. (…) Chacune d’entre nous a une valeur dans l’existence au-delà de notre genre et de notre identité sexuelle. (…) Les femmes sont capables de penser et de prendre des décisions à propos de leur corps. Les femmes sont capables de faire leurs propres choix. Les femmes sont capable de formuler et d’exprimer leurs opinions. » Ci et là, alors qu’on les force à se couvrir ou à se dévêtir, au choix, le raz-le-bol pousse la MC déjà coutumière de la censure à sortir au débotté un single au refrain ponctué d’un « sex ! » ironique (passé sous silence dans le clip), alors que des vagues électroniques enveloppent le flow toujours percutant de Songül Aktürk. Pas de leçon de morale pontifiante avec production empreinte de gravité, plutôt une efficace petite bombinette pour dancefloor version électro-hip-hop avec juste ce qu’il faut de old-school dans le mix (ce saxo quoi !), et un cri « Biz Neysek » (Ce que nous sommes) mouliné avec plus de jubilation libératrice que de force rage par une Sultana aussi tranchante et sexy qu’à l’époque de « Kuşu Kalkmaz ». Alors que l’atmosphère se fait de plus en plus oppressante à Istanbul, un shoot d’oxygène politique et humaniste nécessaire.

note       Publiée le vendredi 30 septembre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Biz Neysek".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Biz Neysek".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Biz Neysek".

Klarinetthor › jeudi 13 octobre 2016 - 14:33 Envoyez un message privé àKlarinetthor

En effet; feminisme non galvaudé

Note donnée au disque :       
(N°6) › jeudi 13 octobre 2016 - 14:04 Envoyez un message privé à(N°6)  (N°6) est en ligne !
avatar

Le clip a maintenant des sous-titres en anglais disponibles. C'est à peu près ce qu'on pouvait imaginer. Respect.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › dimanche 2 octobre 2016 - 03:16 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Le clip est plutot pas mal aussi; les personnage defilant ca c'est du vu et revu, mais elle introduit un leger renversement dans le sens de l'objectification traditionnelle : les femmes et filles representées comme s'amusant bien ou avec des sapes classes (Sultana), les hommes desapés, jeunes et poseurs, la pour leur gueule et leurs abdos et qui se mettent a la danse du ventre. Je mets pas plus de 4 vu que je trouve le titre vraiment tres calibré tube et moins bon que des choses sur les deux albums precedents.

Note donnée au disque :