Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPhotona › Alabaster inlay tiger panels

Photona › Alabaster inlay tiger panels

cd • 8 titres

  • 1Deep in the dirt
  • 2Never now
  • 3Very temporary control
  • 4Packed away
  • 5Are light
  • 6Daisies
  • 7Haunted spaceship (the ballad of a narcissist)
  • 8Up from the floor

informations

Boneman & Spritzo Studios, Portland, Oregon, USA

https://photonaband.bandcamp.com/music

line up

Tone (chant), Bentley (synthé, guitare, sons), Xavier X (batterie, sons)

chronique

  • synth heavy electro rock

Où est le lapin ? Je veux une pilule, rouge, bleue, kaki, je m’en fous…Je veux me défoncer, tripper, me liquéfier, me fondre dans cette pochette aux teintes aussi criardes que celles d'un disque d’Asia mais au titre tellement onirique…Dieu, quelle pop classieuse ! ‘Deep in the dirt’, un morceau splendide; dès la première écoute, on a l’impression de le connaître depuis toujours. Un sentiment qui ne m’a pas quitté de toute l’écoute de l’album. Baptisé d’après l’invention de Ivan Eremeef, soit un instrument constitué de douze disques rotatifs éclairés par des lampes et actionné par deux claviers manuels avec pédale, ce trio américain que j’ai eu le malheur de découvrir au moment où il se séparait m’a envoûté avec sa musique au point de me donner l’impression qu’elle faisait partie de moi depuis toujours. Une pop exigeante empruntant aussi bien au meilleur de la new wave qu’aux expérimentations électroniques, avec un léger feeling gothique, le tout servi avec une production moderne; des mélodies incroyables, des atmosphères idoines, le tout mené par le chant magnifique de Tone, sorte de croisement entre Siouxsie, Terri Nunn et la jeune Grace Slick. Si l’accroche est pop, les orchestrations sont riches et variées, oscillant entre recherche sonore, plaisir de l'interprétation, pointes appuyées (‘Haunted spaceship’), passages plus atmosphériques (‘Packed away’), d’autres limite épiques (‘Are light’; d’ailleurs pourquoi est-ce que je ne cesse de songer à une version futuriste de Fleetwood Mac à son écoute ?). Le groupe définit sa musique comme ‘synth heavy electro rock’, ce qui colle plutôt bien. Vu le pedigree des musiciens (Mr Bungle, Hungry Mob, The Daddies…), il leur eût été facile de s’égarer dans divers exercices de branlette musicale mais rien de tout cela, la technique sert l’émotion, la sublime et ne l’étouffe jamais. Et ce chant, tour à tour, mélancolique, guerrier, menaçant, sensuel, il porte tant d’émotions, de vécu dans ces lignes, j'en suis tombé amoureux…Ce disque est une perle, le modèle nacré supérieur, sans scorie, varié mais cohérent de la première à la dernière note. Un diamant d'albâtre.

note       Publiée le mardi 28 mai 2019

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Alabaster inlay tiger panels" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Alabaster inlay tiger panels".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Alabaster inlay tiger panels".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Alabaster inlay tiger panels".

    Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
    avatar

    Ouch, le mieux serait peut-être d'essayer de contacter le groupe via Bandcamp. Ils ont été d'une gentillesse assez incroyable avec moi. Le seul petit souci est que vu qu'ils se sont séparés, pas sûr qu'ils gardent un oeil à 100% sur le merch...

    Note donnée au disque :       
    Kagoul Envoyez un message privé àKagoul

    Absolument splendide ! un tel disque me fait beaucoup de bien :-) Merci Twilight pour la découverte ! ou trouver le Vinyle sans devoir payer 20 dollars pour le port ?

    Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

    Merci pour la découverte, j'aime beaucoup (notamment "Are light").

    Khyber Envoyez un message privé àKhyber

    proposé en téléchargement gratuit sur leur page bandcamp ; pas d'excuses pour ne pas être curieux

    nicola Envoyez un message privé ànicola

    Pochette progmoche ? Ha ben non.