Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Black Angels › Passover

The Black Angels › Passover

cd | 10 titres

  • 1 Young men dead
  • 2 The first Vietnamese war
  • 3 Sniper at the gates of heaven
  • 4 The prodigal sun
  • 5 Black grease
  • 6 Manipulation
  • 7 Empire
  • 8 Better off alone
  • 9 Bloodhounds on my trail
  • 10 Call to arms

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Cacophony Recording Studios, Wire Recording, Ssh Recording

line up

Alex Maas (chant, basse), Nate Ryan (guitare, basse), Stephanie Bailey (batterie, percussions), Christian Bland (guitare, basse, choeurs), Jennifer Raines (machine à drones)

chronique

C'était bien joli d'interner Roky Ericson en hôpital psychiatrique, c'était surtout trop tard car les graines psychédéliques semées par son groupe The 13th Floor Elevators avaient contaminé le sol texan pour l'éternité. Les jeunes pousses auront pris leur temps mais près de quarante ans plus tard voici les Black Angels, un groupe de cinq musiciens ayant biberonné du Velvet Underground jusqu'à plus soif (leur nom est un hommage, leur logo représente le visage de Nico) mais également du garage et bien évidemment, les travaux des anciens. Préfigurant une vague très en vogue de néo-psychédélisme incarnée par Sonic Jesus, Dead Skeletons, Blue Angel Lounge et autres, les Anges Noirs développent ce qu'il convient de définir comme 'psychédélique sombre' (oh ironie !). S'inscrivant clairement dans la continuité des précurseurs du style, le quintette y a injecté une froideur héritée des quartiers louches de la Grande Pomme arpentés par Lou Reed, d'où un mélange plutôt jouissif de fuzzs, de nappes d'orgue, de beats jamais trop rapides, presque tribaux parfois, d'un zeste de réverbérations twang, d'un usage massif du tambourin, de bourdonnements crées par leur étrange machine à sons... Le tableau ne serait cependant pas complet sans y ajouter la voix plaintive de Alex Maas à rapprocher de celle d'un David Eugene Edwards, parfois de Jim Morrison ('Better off alone'); elle participe pleinement, c'est indéniable, à l'identité du groupe. Pas de complexité technique spectaculaire mais une densité et une profondeur presque terrifiantes, une foule de petits détails toujours à point nommé (les cymbales sur l'accélération du refrain de 'Sniper at the gate of heaven', l'accélération finale roulante de 'Empire'...) et surtout cette atmosphère lancinante et lugubre qui filerait la trique à un eunuque. Niveau mélodique, c'est du béton armé, et en plus c'est varié, des réminiscences garage de 'First vietnamese war' à l'orientalisme toxique de 'Manipulation', sans oublier quelques envolées plus expérimentales. Ajoutons des paroles tout sauf idiotes dont la musicalité se coule dans celle de la musique renforçant l'impression de cohésion totale caractérisant l'album. Les thèmes sont assurément sombres et en parfaite suite de ceux revendiqués par les Doors notamment, sans oublier parfois une touche d'humour noir en adéquation avec leur nom. Pour ma part, rien n'est à écarter de ce bijou dont chaque note, chaque son, concourt à l'explosion d'une grande cérémonie mystique où chacun verrait le temps évoluer au ralenti, se mettrait à remuer convulsivement la tête, les yeux clos tournés non vers le ciel mais vers le sol...

note       Publiée le lundi 10 février 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Passover' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Passover"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Passover".

ajoutez une note sur : "Passover"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Passover".

ajoutez un commentaire sur : "Passover"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Passover".

Dead26 › samedi 17 décembre 2016 - 20:20  message privé !

Un putain de chef d’œuvre cet album... Quelle voix et quelle feeling ! J'ai découvert ça avec la bande originale de la série True Detective, je connaissais pas ce groupe, ils ont rien inventés mais musicalement ça m'a troué le cul. Un groupe magistral ou seul ce premier album m'a autant fait d'effet. Les suivants sont bons mais celui-là a ce petit quelque chose en plus... C'est jouissif, mémorable et exceptionnel, c'est tout !!! Ils ont pas la tronche de leur musique quand je les vois en vrai c'est marrant...

Note donnée au disque :       
dariev stands › mardi 16 septembre 2014 - 13:57  message privé !
avatar

Ok, I Get it. Les deux tubes centraux, là "Manipulation" et "Empire"... Bon l'un des deux est du pur goth vaguement camouflé sous le patchouli, mais bon, oui, en fait le but est de pondre du pur tube sur mesure à base de fripes psyché. Ils prennent les trucs les moins tubesques du monde, Loop et Spacemen 3, y foutent une voix en avant impeccable de fausse assurance, un petit zeste de Brian Jonestown massacre, collent un refrain Britpop parachuté au milieu l'air de rien, et hop, empochent la mise que les Dandy Warhols auraient du rafler si il s'étaient mieux débrouillés. La métaphore motorisée de Raven dans la chro du 2ème a tout dit : Pimp my Garage rock, nuff said. Effectivement, à ce jeu là, ça roule mieux que Wooden Shjips, c'est même complètement différent. Plus proche de Norman Greenbaum que des 13th floors en fait, ce qui n'est pas plus mal... La musique de bagnole c'est noble, aussi. Et pour une fois, twilight, tu peux mettre l'étiquette-que-tu-sais, cette voix pour moi ça fait tilt ;)...

TribalCrow › jeudi 10 avril 2014 - 21:08  message privé !

Les Anges Noirs, dans le genre psychédélique réplique à la manière de, sont plutôt sympathiques, même s'il manque le petit truc en plus, malgré un penchant un peu sombre souligné. Cependant, cet album est agréable, s'écoute même plusieurs fois (même si cela se passe en fond surtout). "Young Men Dead" peut même être un petit tube perso. Bon après, ce n'est pas vraiment mémorable, bien fait mais pas exceptionnel.

Note donnée au disque :       
dariev stands › mardi 11 février 2014 - 14:34  message privé !
avatar

en même temps qd je vois que certains entendent surtout du pink floyd là dedans : http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=16148 je suis plus étonné de rien...

Horn Abboth › mardi 11 février 2014 - 14:12  message privé !

Faudra m'expliquer le rapport entre Wooden Shjips et Black Angels mis à part le rassemblement sous la bannière psychédélique. C'est comme comparer Burzum et Iron Maiden, c'est du métal mais bon...