Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Black Angels › Phosphene Dreams

The Black Angels › Phosphene Dreams

cd • 10 titres

  • 1Bad Vibrations
  • 2Haunting at 1300 McKinley
  • 3Yellow Elevator #2
  • 4Sunday Afternoon
  • 5River of Blood
  • 6Entrance Song
  • 7Phosphene Dream
  • 8True Believers
  • 9Telephone
  • 10The Sniper

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Alex Maas (chant, basse, orgue, percussions, guitare), Christian Bland (guitare, basse, orgue, voix, harmonium), Nate Ryan (guitare, basse, orgue, harpe électrique), Stephanie Bailey (batterie, percussions), Kyle Hunt (basse, orgue, guitare, percussions)

remarques

chronique

C’est Nouvel An, on picole trop, on fume des drôles de bidules et on a la vision pas claire, parfait pour chercher son reflet dans la pochette du troisième opus des Black Angels. Des couleurs bien allumées (comme à chaque fois, hormis le premier opus), psychédélisme de pacotille pour certains…Possible, m’en fous. ‘Phosphene dreams’ paraît poursuivre le trip amorcé sur ‘Directions to see a ghost’ mais pas entièrement même si ‘Bad vibrations’ reprend les ingrédients de la sauce précédente. Cet album-ci opère dans des rivages plus pop, version The Doors. Ils est vrai que les Anges Noirs se sont fait une spécialité de remettre au goût du jour des recettes déjà testées et approuvées de par le passé. Après s’être attaqués aux 13th Floor Elevators, c’est plutôt dans le nid des Beatles et de la bande à Morrison qu’ils sont allés pondre leurs oeufs. Ecoutez ‘Yellow Elevator #2’, ‘Haunting at 1300 McKinley’, ‘Telephone’ ou ‘River of blood’, c’est assez flagrant. Bien sûr, le groupe ajoute ses orgues, ses fuzz, sa réverbération mais il lui manque un peu de la mélancolie du chant que j’appréciais tant sur les deux précédents disques (et avec lequel on renoue sur le dernier en date mais c’est une autre histoire). Je ne dis pas que je n’apprécie pas cette orientation plus pop, elle est plaisante et permet aux Texans de renouveler quelque peu leur catalogue sans changer de dealer pour autant. On trouve même de fort bonnes chansons comme ‘River of blood’, ‘Entrance song’ (comme si les Beach Boys avaient suiffé de la colle) ou encore un ‘The sniper’ sous forme de garage fuzz aux yeux cernés. Globalement, à mon sens, ‘Phosphene dream’ est un bon album (à condition de pardonner le syndrome du coucou) mais sonnant plus creux, plus artificiel. Je sais, c’est ce que reprochaient certains aux essais précédents mais pas moi. Là, je reste légèrement sur ma faim, comme si les Black Angels nous conviaient dans un meublé et pas dans leur propre appartement. Heureusement, leur sens de la mélodie et des ambiances sauvent la mise, ouvrant encore davantage encore les portes du rock psychédélique à la masse; en même temps, je n’ai jamais prétendu être puriste du style.

note       Publiée le mardi 2 janvier 2018

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Phosphene Dreams".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Phosphene Dreams".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Phosphene Dreams".

cantusbestiae › lundi 26 avril 2021 - 20:42  message privé !

Pas écouté l'album depuis des lustres mais je frissonne à chaque fois que résonnent les premières notes de "Bad Vibrations". C'est pas du Vibravoid mais ça sent quand même le buvard bien imbibé.

Kissthecatconcept › lundi 26 avril 2021 - 14:51  message privé !

Quelle déception ce disque après les fantastiques deux premiers. Anges déchus.

magnu › dimanche 19 août 2018 - 22:30  message privé !

Mon préféré du groupe. Je l'écoute souvent, suivi de l'EP Phosgene Nightmare.

Note donnée au disque :       
Rastignac › jeudi 4 janvier 2018 - 16:51  message privé !
avatar

Je ne sais comment ni pourquoi, mais c'est celui là que j'écoute tout le temps, et seulement celui-ci. J'avais bien apprécié en concert (rockstore à Montpellier, il y a... quelques temps, ah et puis à Feyzin je crois aussi il y a encore plus longtemps) ; ça devait être quand il est sorti.

Klarinetthor › mercredi 3 janvier 2018 - 00:18  message privé !

celui-ci me fait craquer... va falloir que je le réécoute pour voir s'il marche toujours autant

Note donnée au disque :