Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAosoth › IV : arrow in heart

Aosoth › IV : arrow in heart

cd | 7 titres | 56:03 min

  • 1 An Arrow in Heart [10:38]
  • 2 One With the Prince with a Thousand Enemies [08:52]
  • 3 Temple of Knowledge [06:44]
  • 4 Under the Nails and Fingertips [09:19]
  • 5 Broken Dialogue 1 [03:08]
  • 6 Broken Dialogue 2 [03:08]
  • 7 Ritual Marks of Penitence [14:14]

line up

Mkm, BST, INRVI

chronique

Avec III, Aosoth avait franchi un cap énorme par rapport à ses deux premiers opus en allant chercher au plus crade des rues parisiennes de quoi insérer dans sa musique une des ambiances les plus glauques qu'il m'avait été donné d'entendre sur un album de black. Après une telle évolution, il était à peu près entendu que la suite s'inscrirait plutôt dans la continuité, et c'est ce que "IV : Arrow in heart" tente de faire, parfois avec difficulté, mais le plus souvent avec brio. La première chose qui frappe ici, c'est déjà à quel point la production est proche de III. Les éléments semblent mixés de manière identique et ce qui m'avait vraiment plu est toujours là, ces grattes qui résonnent telles une nuée d'abominations tombées du ciel pour semer le chaos ici-bas. Denses, étouffantes. Mais passons tout de suite aux difficultés dont j'ai fait allusions un peu plus haut, qui pourraient selon moi se résumer en deux mots : courant alternatif. En gros, après maintes écoutes, j'ai comme le sentiment de passer de moments véritablement excellents, extrêmement intenses, à des périodes clairement plus... molles. Bon, rien de dramatique non plus, juste des passages plus axés sur l'ambiance qui ne me parlent pas plus que ça. Lorsque ceux-ci s'appuient fortement sur des éléments plus indus ou ambiant (voire rituel), ça passe carrément ("Temple of knowledge"), mais lorsqu'on reste sur des ambiances à base de guitare ("Uner nails & fingertips"), j'accroche clairement moins. L'enchaînement entre "Broken Dialogue 1" et "Broken Dialogue 2" en est la parfaite illustration, et "Ritual marks of penitence" malgré un rendu vraiment excellent dans son ensemble, perd en impact lors d'un long break à la guitare de deux minutes. Pour le reste, il est certain qu'on a à faire à du bon Aosoth, voire carrément de l'excellent, les trois premiers titres étant des rouleaux compresseurs assez impressionnants. En même temps, quand de tels riffs sont joués avec un son de gratte tel que celui-ci, que derrière vous avez une section rythmique très agressive et toujours cette voix pleine de hargne, vous ne pouvez qu'obtenir du très lourd. On apprécie tout autant les passages clairement moins rentre dedans, plus propices au headbanging qui sont tout de même assez fréquents. "IV : Arrow in heart" est le digne successeur de III, et soyez-en sûr, si vous avez aimé ce dernier, IV vous ravira.

note       Publiée le jeudi 2 mai 2013

partagez 'IV : arrow in heart' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "IV : arrow in heart"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "IV : arrow in heart".

ajoutez une note sur : "IV : arrow in heart"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IV : arrow in heart".

ajoutez un commentaire sur : "IV : arrow in heart"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IV : arrow in heart".

Klarinetthor › dimanche 12 novembre 2017 - 14:53  message privé !

Um, ce nouveau qui promet. Avec le retour de la flèche sur la pochette

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 4 décembre 2015 - 11:04  message privé !

Un album que j'ai trouvé correct à sa sortie mais que je n'écoute plus du tout aujourd'hui. L'ouverture est bonne, mais après je m'ennuie profondément, jusqu’au final Ritual Marks of Penitence absolument génial, et la face D du vinyl. Bref, un EP 2 titres de 25 minutes aurait été préférable. Une bonne baisse de régime en comparaison des 2 opus précédents.

Note donnée au disque :       
saïmone › samedi 11 mai 2013 - 11:35  message privé !
avatar

Ici je sais pas, le son était tellement n'importe quoi que j'ai pas compris un seul des morceaux (pareil pour Necroblaspheme d'ailleurs, dont je connais les deux EP par coeur, j'ai rien reconnu... Rennes de merde)

Stéphane › vendredi 10 mai 2013 - 19:25  message privé !
avatar

Hier soir à Paris. Les nouveaux titres passent plutôt très bien.

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 10 mai 2013 - 19:13  message privé !
avatar

Ce soir à Rennes aussi, tiens !