Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Svart Crown / Aosoth / Necroblood à la Boule Noire 2013

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Svart Crown, Aosoth, Necroblood

Svart Crown / Aosoth / Necroblood à la Boule Noire 2013

par Stéphane › jeudi 16 mai 2013


Style(s) : metal extrême / black metal / death metal

Profane release party

Belle affiche de Metal Noir à ma Boule Noire en ce jeudi soir, avec seulement trois groupes, mais pas des moindres. Une soirée qui faisait en réalité office de release party pour la tête d'affiche Svart Crown (nouvelle album tout fraîchement sorti), mais aurait également pu l'être pour Necroblood (nouvel EP datant de février) et Aosoth (quatrième album sorti en avril). Du sang neuf en live, voyons ce que cela a donné.

C'est Necroblood qui ouvre le bal dans une salle ni tout à fait remplie, ni trop au courant de ce que peut donner ce groupe. J'avais pour ma part déjà eu l'occasion de les voir et de mettre la main sur le premier EP sorti sur Spikekult. Necroblood officie dans une sorte de black death totalement bestial, me renvoyant à des images de groupes sud américains. De la finesse à l'état pur, emmené par quatre musiciens bien en place et qui enchaînent les titres sans marquer de pause. Si vous chercher à vous prendre de la grosse mandale dans les gencives, ce groupe est définitivement fait pour vous.

Aosoth se présente face à une salle qui est cette fois-ci comble. La notoriété du groupe Parisien se fait ressentir en cet instant, car on voit une bonne partie du public à l'affût des premières notes. L'album "IV : Arrow in heart" étant tout fraîchement sorti, il est évidement question pour le groupe de tester les nouveaux titres sur scène. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils passent très bien. Exit ce sentiment que j'ai eu sur album où les longs passages calmes seulement maintenus sous tension par la guitare finissaient par apporter trop de longueur. Sur scène, ils prennent une ampleur toute autre, et l'ambiance d'une salle chauffée à blanc n'y est sans doute pas étrangère. Je ne saurais même pas dire combien de temps le groupe a joué tellement c'est passé vite. Mon seul gros regret, c'est une nouvelle fois la difficulté à entendre les lignes "mélodiques" jouées par BST à cause d'un son pas tout à fait au point. Quand on connaît on les entend à peine, alors ce devait être très compliqué pour qui découvrait Aosoth.

La fin de soirée est assez étrange. Alors que la tête d'affiche fait pas mal de bruit autour de son nouvel album et de cette soirée depuis des semaines, je suis surpris de voir que le public se fait soudainement moins nombreux. Il me semble qu'une trentaine de personne manquent à l'appel, chose qui se confirme un peu lorsque Svart Crown commence à jouer. A partir de ce moment là, le frontman n'aura de cesse de secouer la salle pour en tirer du bruit et du mouvement dans la fosse. Je ne sais pas s'il s'agit là d'une attitude habituel puisque je les voyais pour la première fois, ou si le groupe ressentait de l'apathie de la part du public, quoiqu'il en soit entre chaque titre on a eu droit à notre petit sermon. Svart Crown officie dans un mélange entre black et death metal, mais d'un genre bien différent de celui-ci de Necroblood. Pour caricaturer, si avec Necroblood on était au fin fond de l'Amazonie, Svart Crown serait plutôt Hollywood dans le genre. C'est clairement très carré, très en place, mais musicalement malheureusement trop entendu. Alors évidement, ce n'est pas désagréable, loin de là, mais ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais et c'est une pointe de déception qui me saisit à la fin du show (à l'inverse de mes chers amis graphistes qui m'ont tenu compagnie tout le set durant). Malgré tout, leur présence sur scène est assez remarquable. On sent le groupe rôdé à l'exercice, et ils nous montrent qu'ils sont plutôt heureux d'être là. On ne peut que saluer leur excellent boulot.

Une bonne soirée donc, malgré un son qu'on aurait préféré meilleur et une chaleur à la limite du soutenable.

Mots clés : svart, crown, aosoth, necroblood, black, metal, concert, boule, noir, paris, mkm et bst

Dernière mise à jour du document : vendredi 19 juillet 2013

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre