Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAscension › Consolamentum

Ascension › Consolamentum

cd • 8 titres • 47:07 min

  • 1Open hearts04:22
  • 2Grey light sibling03:45
  • 3Rebellion flesh05:55
  • 4Grant me light07:05
  • 5Fire and faith05:32
  • 6Amok06:07
  • 7Angel of the burning sun05:53
  • 8Consolamentum09:49

enregistrement

Enregistré au studio The Source à Munich

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
orthodoxe

Ascension... Après une première démo ultime, voici le combo allemand de retour avec un véritable premier album, qui sort quasiment en même temps qu'un EP 3-titres. Ce "Consolamentum" possède d'emblée un son et un visuel nettement plus portés sur un style moderne. Clairement, le groupe se place dans la mouvance black orthodoxe et on pense directement à un groupe comme Watain pour qualifier ce premier album. Le son de guitares très ample, ces leads si caractéristiques des derniers albums du groupe suédois, ces vocaux beaucoup plus ancrés dans le black metal, ce côté mystique et quasi-majestueux ne peut rappeler que la bande à Erik Danielsson. "Amok" aurait d'ailleurs très bien pu apparaître sur "Lawless Darkness" par exemple. De là à dire qu'il s'agit d'une pâle copie de Watain, non. Et même loin de là !! Ascension utilise des éléments de cette scène, mais il les assemble pour en faire un album compact ayant une véritable patte Ascension avec nombre d'éléments issus du metal traditionnel. Watain n'est d'ailleurs pas la seule influence du groupe. Un morceau comme "Rebellion flesh" m'a fait directement penser à l'album "The ogress" de Crest Of Darkness, le titre éponyme, "Consolamentum", est complètement inspiré par Ofermod (c'est frappant !) et l'ambiance générale, la démarche utilisée par le groupe pour écrire cet album suit le même schéma qu'un Arcturus par exemple, mais appliquées ici dans un cadre black metal très brutal et moins avant-gardiste que les norvégiens. Ascension crée son propre monde, son atmosphère et son art en prenant ses influences un peu partout en Scandinavie, il les assimile et les ressort dans un album totalement cohérent et inspiré. Les solos de guitares sont admirables (et clairement proches de certains d'Arcturus pour le coup), les ambiances apocalyptiques sont très bien rendues par des blasts brutaux et l'aura démoniaque est renforcée par des chœurs discrets mais utilisés à bon escient et si efficaces. La production est totalement adaptée et très puissante. Il manque juste cet éclair de génie et cette touche si particulière qui faisait que chacun des morceaux de la démo possédait une identité forte pour faire de ce premier album un chef d’œuvre. "Consolamentum" n'en reste pas moins un album admirable, peut-être pas évident à première écoute, mais d'une grande richesse. L'un des tout meilleurs albums de black metal de ce début de décennie.

note       Publiée le dimanche 27 janvier 2013

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Consolamentum".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Consolamentum".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Consolamentum".

Thrwdrtz › samedi 2 février 2013 - 11:53  message privé !

Rien de transcendant malgré tout la ramdam qu'on a fait dessus...

Stéphane › vendredi 1 février 2013 - 10:47  message privé !
avatar

Autant j'avais apprécié sur scène, autant l'album m'est passé dessus sans rien laisser de bien marquant. Définitivement plat.

Note donnée au disque :       
vargounet › mercredi 30 janvier 2013 - 22:55  message privé !

Un album très puissant et occulte, rien de vraiment original et un léger manque d'identité mais force est de constater sur la maîtrise du style est totale. Un très bon album et un morceau qui se détache franchement du lot: Grant me Light.

Note donnée au disque :