Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAscension › The dead of the world

Ascension › The dead of the world

cd • 7 titres • 54:31 min

  • 1The silence of Abel07:39
  • 2Death's golden temple09:31
  • 3Black ember05:09
  • 4Unlocking Tiamat05:42
  • 5Deathless light08:38
  • 6The dark tomb shines08:29
  • 7Mortui mundi10:51

enregistrement

Enregistré en juin 2014 au studio The Source à Munich

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
orthodoxe

Je vous le disais sur ma chronique du single "Deathless light", Ascension n'a pas changé avec ce deuxième album, suivant l'immense "Consolamentum". Les allemands continuent sur leur lancée avec un black metal profond, puissant, ample, à la fois destructeur et aérien et toujours, toujours, toujours très noir ! C'est incroyable cette qualité dans leurs compositions. Le groupe a tout compris, le black metal se doit d'être grandiose, prenant, oppressant, intense, destructeur. On peut penser à Deathspell Omega dans cette recherche de dissonance et ces ambiances de désolation totale. Mais là où les français proposent des morceaux très techniques et partant parfois un peu dans tous les sens, Ascension développe des titres plus directs et sans fioritures mais toujours avec ce souci constant du détail. Et c'est ce qui frappe ici avec ce "Dead of the world". On remarque que la production est particulièrement soignée avec tout un tas de petits ajouts, des guitares et des chants multipliés. Il en ressort une impression de malaise complet, on a même quelques rares parties plus calmes rappelant Bethlehem notamment sur "Death's golden temple". Ascension continue son travail de sape avec des riffs tellement prenants. Une réussite de cet album est aussi de se sortir de ses influences pour développer son style propre. Il reste bien évidemment des liens avec la scène suédoise comme Watain, Ofermod ou Funeral Mist avec des sonorités caractéristiques mais Ascension réussit avec ce disque à proposer sa propre identité. Les morceaux sont extrêmement bien ficelés, tout en progression avec des breaks somptueux donnant du rythme à l'ensemble et amenant cette atmosphère de mort et d'apocalypse totale. Le final sur "Mortui mundi", avec notamment le chanteur de Necris Christos en guest, est admirable, on est pris dans son tourbillon jusqu'à plus soif tout en redondance tel pris dans une spirale infernale qui ne s'arrête jamais. Ascension confirme ici son immense potentiel avec un excellent deuxième album qui les place directement dans la liste des groupes majeurs de la scène black metal actuelle. Du très bon boulot.

note       Publiée le dimanche 22 mai 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The dead of the world".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The dead of the world".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The dead of the world".