Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Magnet › El Planeta

Von Magnet › El Planeta

cd | 12 titres

  • 1 El Planeta [2:00]
  • 2 Nostalghian [4:30]
  • 3 ♀ Under Influence [6:40]
  • 4 Ovalide [4:50]
  • 5 Multiplicity Of Me [5:00]
  • 6 A Third Man [9:24]
  • 7 Cosmogonia [7:23]
  • 8 Beyond My L's [2:44]
  • 9 Incidences [6:06]
  • 10 12 x Compass [5:28]
  • 11 The Wheel [5:22]
  • 12 La Onda [7:02]

line up

Mimetic, Flore Quétier (Flore), Phil Von, Franck Dematteïs, Norscq, Servovalve

chronique

Sorti quelques années après Mezclador, El Planeta offre à entendre une facette plus directe, plus électronique du collectif, la patte de Jérôme Soudan était ici prédominante. Cela n'empêche pas les incursions orientales, loin s'en faut ; c'est même encore une fois ce qui créée l'atmosphère crépusculaire de cet album bardé de samples. Seulement les textures analogiques - souvent saturées – prennnent ici une place telle qu'il est impossible d'ignorer leur influence. L'heure est donc au cybernétisme, comme a pu le confirmer les visuels du spectacle associé, créé à l'occasion par Servovalve. On y entend aussi parfois la patte de Norscq et de son vieux projet The Grief, notamment sur les beats minimalistes de 'Nostalghian', contrastant avec sa mélodie profonde. Ailleurs ce sont les beats claquants de Mimetic qui mènent la danse ('Under Influence', 'Multiplicity of Me', 'La Onda') ; on a même le droit à une piste hardcore flirtant avec la power noise ('Beyond my L's'), conséquence des connexions sans cesses fluctuantes entre Von Magnet et la scène électronique dure. Etonnante et bien foutue, elle réveille le disque d'un bon coup de pied après la piste la plus atmosphérique ('Cosmogonia'). Il y a tout de même ici quelque chose qui me manque. Les effets (vocoders, saturation, delay, j'en passe) sont un peu trop évidents dans le mix, étonnamment moins subtils que sur Mezclador. La production est un peu inégale d'un titre à l'autre, allant du chaleureux et fin ('Ovalide') à quelque chose de granuleux et crispé ('12 x Compass'). Cela donne un petit côté compilation – renforcé par la variété des morceaux – qui enlève de la cohérence au tout. Pris un par un chaque titre a manifestement une histoire à raconter, enracinés dans la richesse culturelle ici prise entre tradition et progrès technologique. Les intentions y sont toujours intelligentes et universelles – en témoigne la piste d'ouverture, lecture simultanée d'un poème (?) dans de multiples langues. Mais d'un point de vue strictement formel, El planeta aurait gagné à être un peu plus raboté sur les angles.

note       Publiée le samedi 22 septembre 2012

partagez 'El Planeta' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "El Planeta"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "El Planeta".

ajoutez une note sur : "El Planeta"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "El Planeta".

ajoutez un commentaire sur : "El Planeta"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "El Planeta".

novy_9 › samedi 22 septembre 2012 - 13:13  message privé !

celui avec lequel j'ai le plus de mal ... trop Electronique .. quelques bon titres, mais ennuyeux par rapport à tous les précédents.

Note donnée au disque :