Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Live at Fillmore East 1969

King Crimson › Live at Fillmore East 1969

0 titres - 62:07 min

  • 1/ The Court of the Crimson King [Fragment] (2:36)
  • 2/ A Man a City (12:21)
  • 3/ Epitaph (8:03)
  • 4/ 21st Century Schizoid Man (8:05)
  • 5/ The Court of the Crimson King [Fragment] (2:16)
  • 6/ A Man a City (12:19)
  • 7/ Epitaph (8:31)
  • 8/ 21st Century Schizoid Man (7:56)

enregistrement

Fillmore East, USA, 21 et 22 novembre 1969

line up

Robert Fripp (guitare), Michael Giles (batterie), Greg Lake (basse, chant), Ian Mcdonald (mellotron, saxophone, flûte)

chronique

Bon. Quoi encore ? Comme si vous l'ignoriez... Mais bien sûr que c'est génial King Crimson, y a pas besoin de tirer en longueur pour le savoir. Sans doute possible, le seul groupe rock des années soixante-dix qui reste toujours crédible plus de trente ans plus tard. Alors, que puis-je raconter de plus pour pallier mon ancien compte rendu de ce déjà vingt-cinquième numéro dans la longue série des King Crimson Collector's Club ? Bien fait pour moi qui croyais peut-être qu'elle allait vite se terminer après dix publications... Ce "Live at Fillmore East" n'est que le troisième titre à faire honneur au Crimson des tout débuts, celui-là même qui nous avait livré l'inattaquable "In The Court of The Crimson King". Mieux enregistré que le volume dédié au Marquee (pas difficile), mais moins bien que celui consacré à leur prestation à Hyde Park (ça va pas être simple de faire mieux), il a pour qualité de proposer des extraits de deux sets identiques à un jour d'intervalle, permettant ainsi de prendre la mesure des options d'interprétation que s'octroyait déjà le groupe, procédé qui rendait l'écoute de "The Great Deceiver" tout à fait délectable, voire essentielle, pour le fanatique indécrottable. Passé cet intérêt certain, Live at Fillmore East révèle, comme beaucoup d'autres titres dans cette collection, à quel point la diversité des sources sonores semble réduite puisqu'il y a fort à parier, pour ceux qui ont investi dans le coffret "Epitaph", qu'ils se retrouveront du coup avec un nouveau beau doublon. À moins que cela ne traduise une certaine désinvolture dans le chef de ceux qui opèrent leurs choix dans ce qui doit être publié de ce qui ne l'est pas. La vérité, c'est que les amateurs demanderont toujours plus de matériel issu de l'âge d'or alors que c'est justement ce qui fait le plus défaut. Dix interprétations de "FraKctured" ne vaudront jamais une seule version d'époque de "21st Century Schizoid Man". Et ça, tout le monde le sait, à commencer par Robert Fripp.

note       Publiée le samedi 19 février 2005

partagez 'Live at Fillmore East 1969' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live at Fillmore East 1969"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live at Fillmore East 1969".

ajoutez une note sur : "Live at Fillmore East 1969"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at Fillmore East 1969".

ajoutez un commentaire sur : "Live at Fillmore East 1969"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at Fillmore East 1969".