Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Magnet › El grito

Von Magnet › El grito

  • 1994 • Act Act401CD • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1Malhaya 1
  • 2New rage
  • 3State of morning
  • 4Sketches of pain
  • 5Malhaya 2
  • 6Sorely numb
  • 7El adwa echimaliya
  • 8Gitanear
  • 9Mezclador
  • 10La llamada
  • 11L'aveu
  • 12The last hum

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Flore Quétier (chant féminin, choeurs), Phil Von (chant), Pierre Vildard (guitare flamenco, basse, bouzouki, mandoline, guitare électrique), Maud Caron (violoncelle), J.L.M. (basse), Viencent Vivien (clarinette), Rosa Sanchez (chant féminin), Erik Yaeger (percussions), Simon Lee (percussions, castagnettes), Stocha (programmation, machines, saxophone, accordéon, clarinette), Laurence Abraham (violon), Richard Cuvillier (trompette), Nuria Kurland (percussions)

remarques

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
cyber flamenco

'El Grito' marque pour les apatrides Von Magnet l'achèvement d'un cycle, celui d'une trilogie consacrée à l'electro-flamenco'; pour d'autres il représente leur album le plus abouti et le plus mature. Cet enregistrement trouve son point de départ dans le village de Luis Bunuel (Calanda) durant la semaine de Pâques. Ces cérémonies marquées par le roulement de dizains de tambour en auront influencé plus d'un (Apoptose, Ah-cama Sotz) et pour des explorateurs du rythme comme eux, quoi de plus naturel que de se pencher sur le phénomène ? Si les percussions sont à l'honneur, comme il se doit, le roi de la cérémonie reste encore et toujours le flamenco, disséqué, réinventé, vénéré...Fidèle à leur style, les membres de la troupe oeuvrent tels des alchimistes à la fusion de l'esprit originel et des machines, croisant guitares et castagnettes, talons claquants, battements de mains et samplers sur la scène de leur étrange théâtre de la vie. On sent la mélancolie qui baigne le disque issue de la terre et de la tradition, nourrie au sel de la sueur, à l'amertume des larmes ; le groupe lui confère un second souffle en la projetant dans l'avenir grâce à un usage équilibré et sain de la technologie. Place belle est d'ailleurs faite aux structures traditionnelles au travers de chants d'inspiration gitane, de rythmiques arabisantes, le tout mené par le timbre grave et bouleversant de Phil Von et les voix féminines ; la présence de l'électronique est plus discrète, mesurée, fusionnelle avec ce cri de la terre. Une fois encore l'atypique collectif signe un projet unique et personnel, spectacle ultime et complet dont le disque n'est qu'une facette. Si d'un point de vue mélodique je trouve cette galette un peu moins efficace que 'El sexo surrealista', niveau ambiance et émotion, rien à redire, le rendu est magistral avec des réussites marquantes telles que 'Malhaya 1', 'Mezclador', 'New rage' ou encore 'La Llamanda' plus expérimental et terrifiant dans sa violence ancestrale. Un bel aboutissement pour la trilogie du flamenco mutant mais aussi un disque à apprécier pour lui-même et son audace.

note       Publiée le samedi 24 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "El grito".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "El grito".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "El grito".