Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Magnet › El sexo surrealista

Von Magnet › El sexo surrealista

  • 1987 - In9, IN9CD4 (1 cd)

cd | 9 titres

  • 1 Voz imagen
  • 2 Genius never dies
  • 3 The magnet
  • 4 Computador
  • 5 Sur-realista
  • 6 Todo
  • 7 El spirito
  • 8 Yell silence
  • 9 'I'luz

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Elephant Studio, Londres, Angleterre

line up

Flore Quétier (Florence Quetier) (jaleos, théâtre), Phil Von (chant), Mick Jingle (guitare flamenco, palmas), François Test (chant, choeurs), Neil Starr (percussions), Philip Erb (programmation, percussions), Stocha (saxophone, machines), Karen Lester (zapateados, palmas), Nuria Kurland (zapateados, palmas)

remarques

Existe également dans une version augmentée du mini 'Alma là'.

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
cyber flamenco

Alors qu'un monde s'éteint et que le nouveau n'est pas encore créé, une poignée d'artistes décident de redéfinir les contours du flamenco et d'en esquisser les lignes futures. Troupe cosmopolite avide de création et de renaissance au milieu des ruines encore fumantes menée par un géant au charisme animal dont le corps aux muscles tendus est un spectacle à lui seul lorsqu'il danse sa souffrance dans un cercle de poussière sous une lumière blafarde, Von Magnet propose des performances d'une intensité rare où le show se veut total, sonore, visuel, sensitif. 'El sexo surrealista' voit le jour en 1988 comme un 'déferlement de visions où la femme, Salvador Dali, l'expressionnisme allemand, la corrida et la force lyrique des gitans s'enchevêtrent' pour citer les intéressés eux-mêmes. Si je n'ai pas eu la chance d'assister aux shows, l'album lui-même représente mon premier jalon dans la découverte de l'univers du collectif et reste mon favori à ce jour et pas uniquement pour des raisons sentimentales. Le groupe y expose les principes d'un electro-flamenco qu'il restera le seul à savoir domestiquer et restituer. On y retrouve en effet l'intensité et la passion charnelle du flamenco portées vers l'avenir grâce à l'aide de la technologie. Guitares sèches, castagnettes, claquements de mains et de talons côtoient samplers et programmation pour un univers hanté par l'image de Dali et le goût de l'avant-garde. Nos gitans cybernétiques y signent quelques-unes de leurs plus belles pièces comme le magistral 'Sur-realista' pas si éloigné de l'univers de In the Nursery musicalement, 'The Magnet' dans un style Calva Y Nada (qui collaborera d'ailleurs sur des remixes par la suite),''I' Luz' évoquant Front 242 mais surtout des pièces telles que 'Genius never dies', 'Voz Imagen' ou encore 'Todo' théorisant la démarche de la troupe, ce flamenco mutant où les circuits et les veines s'unissent pour exorciser la même douleur. Le rythme est vie, il faut danser pour ne pas mourir, chanter comme on respire, même en étreignant la machine ; colonne vertébrale du disque, il accompagne le timbre grave et affecté de Phil Von qui se pose en conquérant au milieu des souffles, halètements, bribes de samplers sans cesse en mouvement. Réédité par Prikosnovénie, ce premier essai est un pur chef-d’œuvre qui, à la lumière de l'évolution de la musique électronique confirme son potentiel avant-gardiste et unique. Dali aurait adoré, j'en suis certain.

note       Publiée le jeudi 22 mars 2012

partagez 'El sexo surrealista' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "El sexo surrealista"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "El sexo surrealista".

ajoutez une note sur : "El sexo surrealista"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "El sexo surrealista".

ajoutez un commentaire sur : "El sexo surrealista"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "El sexo surrealista".

eric burden › mercredi 26 mars 2014 - 17:35  message privé !

parait-il qu'il faut poster ici aussi... Un des plus rentre-dedans et qui sent bon les debuts, mais il a le don de me remonter comme un coucou speede, celui-ci

Note donnée au disque :       
novy_9 › vendredi 21 février 2014 - 11:15  message privé !

Par celui là que j'ai commencé, et il reste toujours mon préféré, même si il est plus industriel et electro que ceux qui suivront, ils avaient inventé un son nouveau quand c'est sorti ! par contre il faut posseder l'autre edition cd il y a beaucoup de bonus dont le premier maxi

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 17 septembre 2012 - 01:15  message privé !

Donc je vais attendre que tu nous ponde d'autres Von Magnet ^^ Chouette !

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 17 septembre 2012 - 01:03  message privé !

Bah tiens, je suis justement dessus depuis plusieurs jours...

Solvant › dimanche 16 septembre 2012 - 23:01  message privé !

N'ayant pas eu la chance de les voir, ça m'a toujours un peu rebuté de me procurer les CD car j'avais peur de n'avoir qu'une oeuvre atrophiée de leurs travaux. J'avais tort. Les albums se suffisent aussi à eux-mêmes, sans le spectacle autour. Le spectacle se fait dans la tête. Une mention spéciale pour "Mezclador" qui s'est trouvé être ma porte d'entrée de ce groupe prolifique et incontournable.

Note donnée au disque :