Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarter USM › Post Historic Monsters

Carter USM › Post Historic Monsters

cd | 15 titres

  • 1 2 million years B.C.
  • 2 The music that nobody likes
  • 3 Mid day crisis
  • 4 Cheer up it might never happen
  • 5 Stuff the jubilee !
  • 6 A bachelor for Baden Powell
  • 7 Spoilsports personality of the year
  • 8 Suicide isn't painless
  • 9 Being here
  • 10 Evil
  • 11 Sing fat lady sing
  • 12 Travis
  • 13 Lean on me I won't fall over
  • 14 Lenny and Terence
  • 15 Under the thumb and over the moon

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Jim Bob (chant, guitare, programmation), Fruit Bat (guitare, programmation, basse)

chronique

Styles
pop
punk

C'est un peu le problème quand on écrit pour Guts, cela nous pousse à l'achat. A peine ma chronique de 'Worry Bomb' en ligne que je regrettais déjà d'avoir laissé le trou béant nommé 'Post Historic Monsters' et comme je n'aime pas écrire une revue de mémoire (et Dieu sait que je le connais par coeur celui-là), je n'ai pas trop hésité quant à passer commande pour compléter ma collection. Or donc, 'Post Historic Monsters', un très bon album mais que j'ai toujours considéré comme une sorte de jumeau diabolique de '1992, the Love album', négligeant l'un ou l'autre selon les périodes. En y jetant une oreille fraîche, je réalise qu'il sonne nettement plus punk que dans mes souvenirs, de ce punk si typique de Carter USM emmené par une boîte à rythmes endiablée, entremêlé de samples pompier et imparable mélodiquement ('Cheer up, it might never happen', 'Mid day crisis', 'Sing fat lady sing', le lourd et grinçant 'Lenny and Terence', le 'We will rock you' du duo). En complément, une poignée de chansons plus pop, modèle vitriolé, dont nos deux Anglais adorent (pour notre plus grand plaisir) parsemer leurs albums; dans le cas présent, ce sont 'Stuff the jubilee !', 'Spoilsports personality fo the year' ou 'Suicide is painless' joué en acoustique. La plus belle réussite de cet album est pourtant 'A bachelor for Baden Powell', violent réquisitoire contre la pédophilie ('You'll get no badge for touching me') mais vendu de manière moins tragique que le sujet ne le réclame, d'une manière dont les Béruriers Noirs étaient eux aussi passés maîtres ; on chante le refrain sous la douche mais les textes ne laissent planer aucun doute. On pourra déplorer une légère baisse de régime vers la fin du disque, sans pour autant sombrer dans le mauvais. C'est alors que je termine cette revue que je réalise soudain à quel point l'idéologie punk a perdu quelque chose en perdant Carter USM...Savoir être pop et sans concession, ce n'est pas si évident; Carter US, un Bisounours aux griffes acérées...

note       Publiée le dimanche 13 mai 2012

partagez 'Post Historic Monsters' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Post Historic Monsters"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Post Historic Monsters".

ajoutez une note sur : "Post Historic Monsters"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Post Historic Monsters".

ajoutez un commentaire sur : "Post Historic Monsters"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Post Historic Monsters".

Twilight › mardi 15 mai 2012 - 17:49  message privé !
avatar

C'est vrai ^^

taliesin › mardi 15 mai 2012 - 12:35  message privé !

Mouii, il faudra peut-être que je tente le coup. En fait je me souviens vaguement du clip et du morceau "Let's get tattoos', et il ne m'avait pas convaincu du tout ;-) En revanche on trouve encore d'excellentes choses sur la compile "Starry Eyed and Bollock Naked" !

Note donnée au disque :       
Twilight › lundi 14 mai 2012 - 12:19  message privé !
avatar

pourtant 'Worry bomb' vaut encore le coup ^^

taliesin › lundi 14 mai 2012 - 12:04  message privé !

Un album encore assez bon, même si je préfère franchement les précédents. En revanche c'est avec lui que j'ai laissé tomber le groupe...

Note donnée au disque :