Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMephistopheles › Death unveiled

Mephistopheles › Death unveiled

9 titres - 49:52 min

  • 1/ Cryosphere trimension (5:48)
  • 2/ From end to end (6:31)
  • 3/ Far beyond redemption (6:03)
  • 4/ Summon primal trinity (4:48)
  • 5/ Stigmata (Seed of anti babylon) (5:47)
  • 6/ By fiery death devoured (5:22)
  • 7/ Intoxicate the sun (5:34)
  • 8/ Earthborn (6:47)
  • 9/ Whispering shadows (Bonus Unanimated cover) (3:12)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Soundlodge studios, juin à aout 2002. Masterisé au studios morrisound, Floride.

line up

Eike C. Kröger (chant), Jury Kowalczyk (guitare), Hanno Weihe (guitare), Garvin Bösch (basse), Christoph Greger (claviers), Selphratus (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black/death mélodique

Alors celui-là je l'avoue, je me le suis réservé pour ma 300ème chronique ! 300ème disque que j'ai à chroniquer et peut-être bien l'un des tout meilleurs ! La vie n'est pas belle les amis ? Car oui, ce "Death unveiled" est une bombe, une vraie, celle qui claque d'entrée, qui ne vous lâche plus, le chef-d'oeuvre quoi, un peu comme un certain "Songs of the desolate ones"... D'autant plus que je n'attendais rien de ce disque. En effet "Modern instinct's purity" m'avait un peu déçu par son aspect en demi-teinte, ses longueurs... Et bien, force est de dire que sur ce "Death unveiled", des défauts il n'y en a quasiment pas ! En fait, je pense que ce disque est tout simplement ce qu'aurait dû être "Modern...". Le style est similaire, un black/death mélodique violent et hyper mélodique, la production est quasiment identique (donc parfaite), l'artwork est dans le même ton... Je mets ma main à couper que si ce "Death unveiled" était arrivé après "Songs...", le groupe serait beaucoup plus reconnu qu'actuellement. Bref vous l'avez compris, ce disque écrase totalement son prédécesseur, et parvient à se hisser au niveau de "Songs...", je vous laisse imaginer la qualité du truc... Mais passons aux choses sérieuses, tout le monde n'étant peut-être pas familier au style du groupe, la description précise de la bête s'impose, un tel disque ne pouvant rester dans l'anonymat... Mephistopheles jour désormais une sorte de black metal aux très nombreuses connotations death/thrash. Les blasts sont hyper nombreux et très maîtrisés, la basse claque comme il faut, mais surtout le principal atout du groupe réside dans les guitares. En effet le travail effectué à ce niveau est époustouflant. Hanno et Jury sont de très bons guitaristes et le prouvent à chaque instant de cet album. Les riffs thrash (une bonne quinzaine par morceau) sont tous excellents et forcent les hochements de têtes, quant aux mélodies, mon dieu qu'elles sont bonnes ! D'ailleurs forces est de constater que le groupe a effectué un net retour en arrière pour celles-ci. En effet, les mélodies en speed picking font leur retour, rappelant les meilleurs moments d'un "Landscape symphonies" ou de "Songs...". L'alchimie entre brutalité et mélodie est ainsi parfaitement maîtrisé, les morceaux alternant nombreux passages rapides/heavy hyper accrocheur, avec breaks omniprésents et surtout constamment jouissif. En effet, en toute objectivité, les passages de blasts font partie des plus beaux qu'il m'aient été donner d'entendre... Rien que çà. Franchement, il faut écouter "Intoxicate the sun", "Cryosphere trimension", "Summon primal trinity" pour le comprendre. Ces passages sonnent ultra épais, avec cette guitare mélodique achevant totalement l'auditeur. Mais le pire, c'est que les breaks doom sont du même niveau... Cà en deviendrait presque lassant une telle qualité ! "Far beyond redemption", "Stigmata" prouvent avec brio que Mephistopheles peut également écrire des pièces plus mid tempos (m'enfin des blasts subistent tout de même) taillées pour le headbanging et surtout terriblement belles... A ce propos, on peut noter également un net retour du clavier. Oui celui-là qui avait quasiment disparu de "Modern..." revient en force ici. il effectue un travail de sape, constamment en appui des guitares, rarement au premier plan, celui-ci donne d'ailleurs une tonalité très moderne au disque. Vous en voulez encore ? Alors je continue : le chant ! Eike s'affirme enfin sur ce disque. Alors qu'il ne se distinguait pas vraiment sur le précédent, et bien ici on l'entend ! On sent qu'un véritable travail a été fait : toujours bien placé, terriblement haineux, avec cette légère distorsion, le chant devient une nouvelle arme pour Mephistopheles. Quel bonheur de l'entendre hurler à la mort "Es tut mir leid, es tout mir... Leeeeeeeeeid !". Au niveau composition, rien à dire non plus, rien n'est linéaire, les breaks pleuvent, les blasts alternent avec passages doom, jamais on ne s'ennuie. Qui plus est le disque tient largement la durée, en tout cas beaucoup plus que son prédecesseur. Et techniquement, les musiciens soint vraiment impressionants notamment les gratteux et le batteur Selphratus qui allume bien des batteurs déjà établis. Vous voulez des regrets, des défauts ? Il faut vraiment se creuser pour en trouver... Allez disons que "Earthborn" est un petit peu en dessous des autres morceaux, certains riffs thrash deviennent moins percutant après un pur break mélodique, m'enfin c'est vraiment du détail... Bref, nous sommes en mars, et je tiens déjà là le disque de l'année. Bon sang ce disque m'a rendu vraiment heureux. Quel bonheur, allez je me le remets... Foncez foncez foncez !

note       Publiée le vendredi 28 mars 2003

partagez 'Death unveiled' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Death unveiled"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Death unveiled".

ajoutez une note sur : "Death unveiled"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Death unveiled".

ajoutez un commentaire sur : "Death unveiled"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Death unveiled".

excidius › samedi 14 mai 2005 - 15:03  message privé !
Un album dont la première écoute est difficile; pas difficile en soi, mais pas extrêmment agréable. en fait c'est un de mes albums préférés. Cryosphere trimension est vraiment sublime, a l'image du cd!
Note donnée au disque :       
eric_poirier › mercredi 11 février 2004 - 15:15  message privé !
J'ai pas vraiment aimé ce cd... Ils ont leur style, mais je l'aime pas vraiment. Il y a une seule tounne que j'aime et c'est ''by feiry death devoured'' qui ne figure que sur le site. Ya pas grand chose sur ce cd a part des copies.
devin › dimanche 1 février 2004 - 21:07  message privé !
Bon évidemment la pression est retombée , et comparé a 'Songs' je le trouve trop fouilli , il est peut-être plus puissant , surtout grâce à la prod , mais les blasts et la voix finissent par m'énerver . Ca reste bon
Note donnée au disque :       
Matt › lundi 3 novembre 2003 - 13:34  message privé !
J'irai pas jusqu'a dire que c'est un disque majeur au point de lui mettre la note ultime, mais un grand disque ça oui s'en est un. Il n'y a pas grand chose à redire en black/death sympho on trouve rien de mieux.
Note donnée au disque :       
miho › dimanche 2 novembre 2003 - 22:54  message privé !
Cet album tue !!!! il faut un petit temps d'adaptation mais apres on ne peut plus sans passer. Notamment au niveau de la voix, j'avais du mal au debut maintenant j'accroche completement. Un MUST !
Note donnée au disque :