Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPPF › Les Années De Soviet

PPF › Les Années De Soviet

cd • 9 titres • 66:32 min

  • 1Au Delá Du Réel7:12
  • 2Guerilla11:16
  • 3Mind Control4:09
  • 4Nomenculator4:08
  • 5Coordination Rurale7:10
  • 6Paix9:26
  • 7Rhone-Poulenc III6:10
  • 8Kinder7:51
  • 9Elements D'une Thermodynamique Nouvelle9:10

remarques

Morceaux choisis parmi les CD-R «Rêve de fer», «Les terres contaminées» et «Mouvements électro-giratoires». Edition limitée à 500 copies

chronique

Styles
electro
indus
noise
power electronics
Styles personnels
old style

Les années de Soviet, ce sont les premières heures de PPF. Le groupe, à l'époque, s'applique à se faire connaître à travers quelques CD-R à tirage limité, quand il ne s'agit pas de performances décontextualisées qui resteront dans les mémoires de leurs organisateurs (l'exemple le plus cocasse étant l'inauguration d'un restaurant universitaire en présence d'élus locaux, la performance s'intitulant «Intoxication au RU 238»). Profitant d'une renommée depuis acquise à juste titre, Art Konkret a la bonne idée de réunir sur un support plus professionnel, et surtout bénéficiant d'une meilleure distribution, quelques morceaux puisés dans cette époque, qui court de 1996 à 1998. Ainsi, si vous étiez tentés par l'acquisition à prix d'or des introuvables CD-R «Rêve de fer», «Les terres contaminées» et «Mouvements électro-giratoires», je vous conseille de stopper là votre quête, et de plutôt vous pencher sur la présente compilation, qui en résume le meilleur. Le côté anar répond évidemment présent, mis en avant ici et là, qu'il s'agisse du démonstratif «Guerilla», long morceau d'obédience synthétique rétrograde, ou de «Nomenculator», proto-electro industriel appelant à la révolution et au refus de l'autorité. L'on vous connaît un certain attrait pour les appareils analogiques, dont le fameux Mono/Poly aux vrombissantes modulations ? Tant mieux, j'ai ce qu'il vous faut, des drones angoissants de «Au-delà du réel», aux filtres auto-oscillants de «Mind Control», en passant par les répétitions aliénantes de «Coordination Rurale» (très bon morceau où sont vantées les valeurs du monde agricole ; tout un programme...). Le groupe va même jusqu'à se permettre quelques incursions en territoire power electronics. Ainsi de «Paix», vain bien qu'énervé (la faute à un texte bien pauvre), et de «Kinder», dont la provocation verbale fait en revanche parfaitement mouche («T'as grandi, enculé, t'étais si mignon, t'étais si gentil, t'as tout gâché...»). Là, c'est le PPF qu'on vénère tant dans les chaumières : intense et vraiment jubilatoire. Enfin, les amateurs de boites-à-rythmes antédiluviennes se verront comblés par l'improbable «Rhone-Poulenc III», techno giscardienne qui n'hésite pas à balancer sur l'épineux problème du traitement des eaux par les polyphosphates (!) Au final, même si cette compilation n'égale à mon sens pas certaines sorties vinyle du groupe, elle aura au moins le mérite de proposer aux CD-philes un condensé représentatif de leur savoir-faire. Du tout bon, donc.

note       Publiée le mardi 3 avril 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Les Années De Soviet".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Les Années De Soviet".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Les Années De Soviet".

Dioneo › samedi 12 octobre 2019 - 19:55  message privé !
avatar

"Ainsi de «Paix», vain bien qu'énervé (la faute à un texte bien pauvre)"... Bouarf.

Après vérif : c'est bien une reprise de Ribeiro et Alpes, comme je le soupçonnais (le même morceau dont Meurtre avait donné une version, aussi - j'avais d'ailleurs découvert ça comme ça). Je lance pas de débat en mode "y'a pas que Bataille Sade et Sotos dans la vie", l'avis du chroniqueur n'engageant de toute façon que lui comme le mien n'engage que moi - je doute que VL repasse souvent par là en plus - mais bon... Ceux que ça intéresserait peuvent toujours se faire une idée en écoutant l'une ou l'autre (ou encore l'autre) version. Ou toutes. Ou... 'fin bref.

p2h › dimanche 22 juillet 2012 - 15:09  message privé !

surtt un groupe decouvert mille fois si on ecoute de l'industriel depuis qq années, aux premières écoutes je me souviens m'être dit : "tiens ça ressemble à tel ou tel groupe"... PPF ça revolutionne pas gd chose ds l'approche noisy, juste le mérite d'être un groupe fr qui s'est bien developpé. Leur reprise "Discipline" est tt de même percutante !

taliesin › mercredi 4 avril 2012 - 14:01  message privé !

Je confirme, un excellent P.P.F. - enfin, quelque soit l'album, un groupe à découvrir !

Note donnée au disque :