Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigillum S › Helix Parasites

Sigillum S › Helix Parasites

cd • 23 titres

  • 1Aural Code 001 (A/A/A) - Lysine / Kether 0:16
  • 2Artifactual Signal Voids 8:06
  • 3Aural Code 002 (A/G/A) - Arginine / Chokmah 0:17
  • 4Eden Cells 3:34
  • 5Aural Code 003 (A/G/C) - Histidine / Binah 0:21
  • 6Embryonik Moon Inoculation 5:14
  • 7Aural Code 004 (A/C/A) - Glutamic Acid / Chesed 0:25
  • 8Man With Rollercoaster Of Razor Tracks 4:30
  • 9Aural Code 005 (G/A/G) - Aspartic Acid / Geburah 0:20
  • 10Ani/ma/rtyrs: Tripped By A Manga Porn Star 4:32
  • 11Aural Code 006 (G/G/G) - Glycine / Tiphereth 0:18
  • 12Highways MaSS Mutation 3:55
  • 13Aural Code 007 (G/C/C) - Serine / Netzach 0:17
  • 14Canopus (Extincted Spermatozoos Growing Greenish On An Out-Of-Order Washbasin) 6:08
  • 15Aural Code 008 (A/C/C) - Threnonine / Hod 0:21
  • 16Inseminated By Maniac Mainframes 3:47
  • 17Aural Code 009 (G/C/C) - Arginine / Yesod 0:18
  • 18Binary Desert 7:59
  • 19Aural Code 010 (G/C/G) - Valine / Malkuth 0:14
  • 20Physiological Tomb Of Dead Programs 4:30
  • 21Aural Code 001 (C/G/C) - Leucine / Daath 0:16
  • 22End Of Continuum (Expected Arrival At N-eons) 19:15
  • 23Untitled 0:05

line up

Eraldo Bernocchi, Luca Di Giorgio, Paolo Bandera

remarques

chronique

Même si Sigillum S n'a jamais fait dans le très léger, Helix Parasites détient haut la main le record du disque le plus laborieux. Sceptiques ? Attendez voir : Vingt titres pour quatre-vingt minutes sur le thème de la connection entre la transcription sonore de l'ADN et la structure de l'arbre de vie kabbalistique, pour exprimer, ce me semble, la naissance biogénétique. "This is the voice of the incisive nucleus of newly born cells, extracted from the dreams of an artificial intelligence still to be conceived ". Afin d'effectuer cette "digital operation of oblique genetiks", onze des titres sont en fait des... BIO-OCCULT AUDIO CODES! Et en ouvrant le livret (malheureux), c'est parti pour quatorze pages de fumerolles mystico-nébuleuses en anglais approximatif et saturé de mots à cinq syllabes superposés les uns sur les autres ad nauseam. La musique, pour le moins poussive, est en plein dans la transformation digitale de Sigillum S, conservant ses humeurs psychédéliques cauchemardesques mais transposée dans un univers plus calme, sinon sourd, de l'ambient expérimentale. Il en résulte un disque poussif et tarabiscoté, aux synthés vieillis appropriés ou gênants selon l'angle d'écoute ; de nombreux passages intéressants avec un côté proto-Alec Empire (période '2641998') d'électronique expérimentale immersive, parfois même renforcée de piano (Debussy fait son featuring sur 'Canopus'), et des moments plus rythmés malheureusement faiblards, genre Klinik mais sans le jusqu'au-boutisme glaçant de ce dernier ('Inseminated By Maniac Mainframes'). Un petit côté raide, genre Residents play Nurse With Wound baigne l'ensemble qui s'écoute une fois tous les trente-six du mois, sans grande passion – un comble à la vue du spectaculaire déploiement d'éléments extra-musicaux.

note       Publiée le dimanche 10 avril 2011

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Helix Parasites" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Helix Parasites".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Helix Parasites".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Helix Parasites".

Eas Envoyez un message privé àEas

LOL, ça pour avoir l'air fumeux, ça a l'air fumeux...