Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSleep Chamber › Symphony Sexualis

Sleep Chamber › Symphony Sexualis

cd | 1 titre

  • 1 Symphony Sexualis [48:40]

line up

John Zewizz

remarques

Symphony Sexualis is a soundtrack piece made exclusively to accompany the enjoyment of leather-sex, bondage or S&M.

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
moiteur et sueur

S'il y a bien un pervers pépère dans la musique post-industrielle, c'est John Zewizz. Accompagné d'une pléthore d'esclaves et de maîtresses (ou plus largement dit de jolies demoiselles, comme sur son projet Women of the SS), sa musique et ses performances tournent depuis une trentaine d'années autour d'une dissidence sociale par la déviance sexuelle via des actes tantriques ou simplement sado-masochistes. Il ne cache pas non plus sa fascination pour l'occultisme et les nouveaux médias (féru d'internet, John Zewizz alimente lui-même une base de données d'anciens enregistrements et assure sa propre promotion). Ses albums auront vu passer tous les styles, ambient, noise, musique rituelles, électro, métal... Sur 'Symphony Sexualis', le programme est le même que sur "Music for Bondage Performance" de Merzbow : de la music, ben... for bondage performance, quoi. Je l'avoue, je n'ai pas tenté l'expérience, donc je m'en tiendrai à la musique : un seul titre pesant et grondant aux strates mutiples et multipliées, avec la même patte que Nurse With Wound pour ce qui est de faire de l'organique avec du métallique via arrondissement des courbes et échos en cascade. Il n'y a pas à proprement parler de trame narrative mais plutôt une évolution par lents dénivelés jusqu'à atteindre une densité grondante et étouffante à la moiteur toute caractéristique. Il y a dans cette "symphonie" sexuelle un malaise latent qui vibre en permanence et qui ne me donne personnellement ni envie de me reproduire ni envie de me faire attacher où que ce soit, mais plutôt de m'enfermer à l'intérieur de moi-même et de regarder dans le miroir ces démons qui grouillent dans les coulisses de l'esprit (car le fond de l'hère effraie). Mais pour ceux qui ont essayé, leurs commentaires sont les bienvenus.

note       Publiée le lundi 19 juillet 2010

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

partagez 'Symphony Sexualis' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Symphony Sexualis"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Symphony Sexualis".

ajoutez une note sur : "Symphony Sexualis"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Symphony Sexualis".

ajoutez un commentaire sur : "Symphony Sexualis"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Symphony Sexualis".

Twilight › samedi 22 janvier 2011 - 00:28  message privé !
avatar

J'ai 'Satanic sanction'...je pourrais peut-être m'y coller mais c'est pas prévu dans l'immédiat.

Solvant › vendredi 21 janvier 2011 - 22:41  message privé !

Comme je l'ai dit dans mon précédent comm' il y'a mieux à chroniquer.

Note donnée au disque :       
taliesin › dimanche 1 août 2010 - 22:44  message privé !

J'adoooore cet album-ci ! Et je plussoie Solvy, le "Sonorous Invokations..." est génialissime. Mais attention, 'Sleep Chamber' a malgré tout sorti des trucs franchement moyens aussi...

Note donnée au disque :       
cyberghost › samedi 24 juillet 2010 - 15:20  message privé !

Tiens, je sais pas si c'était de notoriété publique, mais on dirait que John Zewizz s'applique à donner au plus possible de ses albums des noms commençant par s, et dans le meilleur des cas, dont les initiales font s.s.... Quel petit malin celui-là

cyberghost › samedi 24 juillet 2010 - 14:17  message privé !

"Sleeping Sickness invite Satan tout turgecent en strip-bar à pole-danceuses et tue tout ce qu'on veut"
Coup bas ; reçu ce matin et il démarre très fort, indeed