Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCreux Lies › The hearth

Creux Lies › The hearth

cd • 8 titres

  • 1Silhouettes
  • 2Portals
  • 3The unclasping
  • 4Eulogy
  • 5Virginity
  • 6Tsavo
  • 7Áine’s song
  • 8Simulacrum

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Earth Tone Studios, Sacramento, USA.

line up

Ean Clevenger (chant), Barry Crider (guitare, choeurs), Kyle Vorst (basse), David Wright (synthé, programmation), Topher (batterie)

remarques

https://creuxlies.bandcamp.com/

chronique

Beaucoup d’éléments sont intrigants chez Creux Lies: leur nom, leur pochette, leurs têtes (hormis le hipster barbu)…Leur musique l’est moins, elle tète à la mamelle des Cure époque dépressive, avec un petit quelque chose de Chameleons sous prozac, une forme de post punk froid, triste, mais pas dénué d’une certaine vitalité contagieuse. Un spleen solitaire un peu étrange comme quand on colle sa joue contre la vitre du bus pour regarder défiler le paysage. Le timbre juvénile légèrement désespéré du chanteur joue un rôle, c’est certain mais pas uniquement, il faut admettre que le combo s’y entend à tisser des trames grises, vaseuses, traversées aussi de rais lumineux comme le soleil perce les nuages d’après orage (‘Eulogy’). Rien de nouveau. Difficile de ne pas songer aux Cure très souvent lors de l’écoute du disque mais avec un léger mordant en bonus. Pas toujours facile de le définir précisément mais cet album l’a, le truc. Ce sentiment mi-nostalgique mi-révolté (l’excellent ‘Tsavo’) avec ses flashes de fulgurance exprimé au travers de mélodies efficaces servies par une bonne production et des arrangements que l’on sent maîtrisés ne date pas d’hier mais il en perpétue le feu avec un certain brio. La concurrence ne manque assurément pas de nos jours mais Creux lies me paraissent des candidats sérieusement outillés pour relever le défi, surtout qu’ils ne manquent pas d’un certain humour. Ce premier disque remplit parfaitement son contrat, comme quoi Cleopatra signent encore de belles choses.

note       Publiée le dimanche 11 octobre 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The hearth".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The hearth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The hearth".

Richard › mardi 10 novembre 2020 - 12:33  message privé !

Pas assez concentré, mal luné, écoutes peut-être trop distraites...je rééquilibre un peu mon propos initial. Pour la nouveauté, on repassera, mais lorsque les Américains ne se prennent pas pour Fat Bob, les morceaux sonnent bien et cette mélancolie rythmée au final est loin d'être fade. Une boule de plus, hop !

Note donnée au disque :       
Richard › mercredi 21 octobre 2020 - 19:02  message privé !

Découverte bof bof pour moi au final... Ce n'est pas nécessairement désagréable en soi mais tellement prévisible quand même.

Note donnée au disque :       
Richard › lundi 12 octobre 2020 - 07:14  message privé !

Satané tonneau revival post-punk des Danaïdes. Merci pour la découverte Twilight.

Note donnée au disque :       
kama › dimanche 11 octobre 2020 - 15:04  message privé !

T'inquiète Twi' le barbu est un peu goth aussi des fois (ouf!)... https://img.discogs.com/oLTmmDuw8NzAj3cim9X8S5196b4=/600x387/smart/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/A-6417408-1523508002-2120.jpeg.jpg