Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFad Gadget › Saturday night special

Fad Gadget › Saturday night special

lp | 2 titres

  • 1 Saturday Night Special (A)
  • 2 Swallow it (B)

enregistrement

Enregistré et mixé durant l’été 81 aux Blackwing Studios, All Hallows Church, Londres, par Fad Gadget, John Fryer et Eric Radcliffe.

remarques

Photo par Anton Corbÿn

chronique

Premier single tiré de Incontinent, Saturday night special – du nom d’une marque de flingues - était la meilleure chanson de l’album, située entre le premier Mr Bungle et Magazine, voire le Joy Division le plus baroque de "Closer" (pas le magazine, bande de larves). Il pourrait bien même s’agir d’un chef d’œuvre, tant ce morceau dresse une fresque noire et sans rédemption des années 80… Il faudrait citer tous les lyrics, mais contentons nous de dire qu’il s’agit d’une exposition des atrocités de l’ère Thatchero-Reaganienne, évoquant d’abord le port d’armes, puis la condition des femmes au foyer, et enfin l’eugénisme déguisé pratiqué par les partisans du "choix du sexe" des bébés, ce qui, il faut bien l’avouer, termine le morceau sur une note guillerette. Il faut se souvenir qu’à cette époque, la politique de l’enfant unique battait son plein en Chine. Là-dessus vient le refrain, qui tombe comme un couperet sur le cou graisseux des années 80 : "ride into the sun/the damage is done". A comparer avec la new wave française des années Mitterrand pour avoir une définition criante du mot "contraste", et pour relativiser tout ça, aussi. Swallow it parviens à ressembler à du Gary Numan ou du Bauhaus sans ressembler à du Bowie, qui est quand même le modèle de tout ce beau monde. Derrière ce, ahem, tour de force, il y a une vision de la société de consommation qui rappelle presque celle de Zappa (dans "Mr. Green Genes" ou "I’m the slime"), en usant des doubles voire triples sens dont est friand Frank Tovey : avale ce qu’on te dit de consommer, avale tes médocs, avale… "like a good girl / like the fool you are". Le dénommé Brian Warner y piochera comme un ours dans un pot de miel, trop content de trouver un anglais qui dénonce les travers de son Amérique honnie.

note       Publiée le samedi 6 mars 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

partagez 'Saturday night special' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Saturday night special"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Saturday night special".

ajoutez une note sur : "Saturday night special"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Saturday night special".

ajoutez un commentaire sur : "Saturday night special"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Saturday night special".

Twilight › dimanche 7 mars 2010 - 15:36  message privé !
avatar

Bonne chronique, j'aime ta manière de présenter les choses. J'ai toujours trouvé que le choix de ce titre pour un single était judicieux