Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMJames Murphy › Convergence

James Murphy › Convergence

9 titres - 53:22 min

  • 1/ Since forgotten
  • 2/ Convergence
  • 3/ The last one
  • 4/ Vision
  • 5/ Touching the earth
  • 6/ Red alert
  • 7/ Deeper within
  • 8/ Shadow’s fall
  • 9/ Tempus omnia revelat

enregistrement

Basse et batterie enregistrées au Prairie Sun par Steve Fontano. Guitares, claviers et voix enregistrés au studio Temple Sound par James Murphy. Mixé au studio Temple Sound par Christopher Ash et James Murphy. Produit par James Murphy, producteur exécutif Mike Varney.

line up

James Murphy (guitares), Devin Townsend (vocaux et claviers sur «the last one» et vocaux sur «Since forgotten»), Deen Castronovo (batterie), Brad Russell (Basse) – invités : Eddie Ellis (Vocaux sur «Deeper within»), Eddie Head (deuxième guitare solo sur «Deeper within»), Greg Howe (deuxième guitare solo sur «Red alert»), Matt Guillory (claviers sur «Touching the earth», «Shadow’s fall», «Vision» et «Red alert»), Michelle Rae Dean (chœurs additionnels sur «Touching the earth»).

Musiciens additionnels : Chuck Billy (voix sur Touching the Earth)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
thrash/virtuose metal

James Murphy est une des plus grandes figures du metal extrême. Death, Obituary ou plus récemment Testament, entre autres, ont fait appel à ses solii fabuleux. Car il n’y a pas vraiment d’autre mot. Pour ce premier album solo, James affirme son penchant pour le trash, Devin Townsend, Eddie Ellis ou encore l’épouvantable (c’est très respectueux…) Chuck Billy s’occupent de magnifier les morceaux chantés. Du trash, donc, et de grande qualité. Mais c’est aussi beaucoup, beaucoup d’autres choses. Les pièces sont très travaillées, alternent les genres et les ambiances, guitare acoustique soudaine, claviers (Matt Guillory !) en nappes, et pourtant tout cela est parfaitement cohérent. Ambiances hallucinantes garanties. James Murphy est très, très fort. Inutile d’essayer d’évoquer les solii, ils sont évidemment subjuguant de techniques mais aussi de musicalité, d’originalité. Les deux solistes invités, Head et Howe donnent le meilleur d’eux-mêmes pour être à la hauteur. Les pièces instrumentales sont imprégnées de l’esprit des maîtres : Satriani ( Convergence), Vai (Vision), mais un maître, Murphy en est un, et ses morceaux lui appartiennent. Vai, par exemple, pour ce côté presque jazz, cette volonté de toujours surprendre, et ici, c’est une réussite. Ce recueil est très riche, très varié, les pièces sont complexes mais parfaitement accessibles tant cela est fluide et intelligent. Exigeant avec lui-même, le James, très exigeant. Mais pas avec nous. Il nous livre sa variété, sa culture, son génie sur un plateau, toute sa guitare déjà légendaire… on n’a plus qu’à se servir.

note       Publiée le mardi 23 avril 2002

partagez 'Convergence' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Convergence"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Convergence".

ajoutez une note sur : "Convergence"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Convergence".

ajoutez un commentaire sur : "Convergence"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Convergence".