Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJandek › Interstellar Discussion

Jandek › Interstellar Discussion

cd • 15 titres • 42:24 min

  • 1Starless2:25
  • 2Hey2:38
  • 3Why Did I Change A Word In The Last Song3:00
  • 4Waltz In Two-Fourths Time2:51
  • 5Call You The Sun3:03
  • 6I Ain’t Got None3:04
  • 7The Spirit2:31
  • 8Riffle In The Closet4:30
  • 9Sung1:36
  • 10Ha Ha2:26
  • 11Customary2:47
  • 12May 1, 9:15 A.M.2:52
  • 13Situations2:31
  • 14Couldn’t Be A Reader2;22
  • 15Kick3:48

enregistrement

Non renseigné.

line up

Jandek (guitare, voix, batterie, harmonica)

remarques

chronique

Styles
folk
ovni inclassable
Styles personnels
no more blues (?)>one man shaggs

Allons bon. Voilà qu’il s’est déniché une batterie. Et un ampli. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? La donne va-t-elle s’en voir changée, peu ou prou ? Y’aura-t-il explosion ? De tempo ? De fusibles? Écoutons… Bon. C’est peu dire que Jandek, sur les toms et les caisses, n’a rien d’un virtuose. On avait fini par se faire à son style particulier (pour le moins), tant pour le chant que sur le manche. Mais là… Plus que primaire, sa manière sur les fûts est brutale, sans précaution, chaotique. Effroyable, voilà le mot. Et de fait toute sa musique s’en voit affectée, en profondeur. Son jeu de guitare -pour cette fois branchée, donc- se fait erratique, furieux, aléatoire. Cacophonique. Très différent, finalement, des étranges accords (?) auquel il nous avait, jusqu’alors, en quelque sorte habitué. Pour être honnête, elle nous propulse en plein asile, cette version électrique. Avec l’harmonica qui vrille les tempes, chaque instrument qui joue sa partie sans se soucier de la panique ambiante, absorbé dans sa fuite propre. Et puis Jandek hurle, cette fois. Il semble que sa voix (et certaines de ses lignes : They call You the Sun…) veuille pousser jusqu’à l’incantation, l’invocation. De quoi ? Qui voudrait le savoir ! On dirait bien qu’il a mis la main sur une reverb, aussi, qu’il pousse sans trop de finesse. Et puis qu’il soit en verve d’un espèce d’humour même, au moins dans ses titres (Why Did I Change A Word In The Last Song, qui suit un morceau ou rien d’autre n’est dit, en substance, que ‘Hey’). Un doute émerge, en fait : et si ce type s’amusait, -enfin ? depuis toujours à notre insu ? à SON insu ?-. S'il jouait de sa folie ? Tout de suite la question s’estompe tant ce foutoir déboussolé vibre d'un branle de libération, éclat de rire un peu effrayé par son propre bruit mais qui jubile du tournis qu’il se donne et qui gagne d'autres têtes. Et puis soudain, tout redevient comme avant. Retour abrupt à l’acoustique. Aux accords qui en sont à peine mais se jouent comme tels. Cette espèce de folk improbable, d’aucune contrée plus étendue que le périmètre d’un chambre à coucher (avec un lit pour une seule personne). C’est vrai, les textes restent contaminés par la folie de cette première partie en roue libre. Rarement ils auront sonné aussi dérangé (Rifle in the closet, Ha ha…). Mais avec l’affolement, l’excitation retombe. L’attention n’accroche plus. On a l’impression -c’est finalement et bizarrement assez rare- que Jandek se met à ‘faire du Jandek’. Ses astuces tordues nous intriguent moins (‘a rifle in the closet is just the name of the song’…). On n’y croit plus tellement. On laisse filer. Arrive alors le dernier index. Et voilà qu’il se met à jouer une seule note. Et que de nouveau -c’est inconcevable !- on se retrouve en fascination. Et l’on se reprend à jeter un œil au catalogue de Corwood Industries… Il reste encore d’autres Jandek. Beaucoup. Vraiment beaucoup. Ce type n’en a jamais fini. Ce type nous veut quelque chose. On ne saura jamais quoi. Ce type fera toujours un peu peur… Cette dernière plage, de nouveau intrigante, s’appelle Kick. On se prend à espérer qu’il se remette à taper.

note       Publiée le dimanche 3 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Interstellar Discussion".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Interstellar Discussion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Interstellar Discussion".

empreznor › dimanche 3 mai 2009 - 22:11 Envoyez un message privé àempreznor

je ne connais pas celui-ci, mais Jeandek a tendance à me remuer le bide. L'angoisse du lit 1 place, bravo danao, c'est exactement l'impression qui en ressort.

Dioneo › dimanche 3 mai 2009 - 20:37 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

C'est tout à fait concevable. J'ai même essayé de dire que ça pouvait faire ça. Je sais pas si c'est passé.

Note donnée au disque :       
vincenzo › dimanche 3 mai 2009 - 18:20 Envoyez un message privé àvincenzo

Alors là franchement je n'y arrive pas... ça joue mal c'est sûr, la production euh... Ce n'est même pas ça le problème. C'est sans intérêt pour mes oreilles, mon cerveau, mon foie...

Dioneo › dimanche 3 mai 2009 - 13:52 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Y'en a plein à pas cher sur la plateforme Amachin.

Pour les Shaggs, c'est clair que celui-ci m'y fait penser, surtout pour cette batterie complètement à la masse qui empêche tout le reste de coller à un quelconque tempo.

La grosse différence c'est que Jandek n'a pas été mis derrière le micro par un père soucieux de faire un coup médiatique et commercial...

Il n'empêche que oui -autant être clair- la même question se pose du 'truc complètement senti ou parfaite mauvaise blague ?'. Et que oui, les réponses qu'on se fait peuvent varier d'une seconde à l'autre.

Je trouve que ses disques guitare/voix moins bordéliques au final, on y soupçonne plus facilement qu'il sache qu'il est en train de faire. Un peu trop parfois, au bout d'un moment.

Mais qu'on ne s'y trompe pas : ça vaut le coup de s'y risquer !

Note donnée au disque :       
Coltranophile › dimanche 3 mai 2009 - 13:25 Envoyez un message privé àColtranophile

Les Shaggs sur Guts, ça semble inévitable. Maintenant, à chaque fois que je l'écoute, j'arrive toujours pas à me déterminer. Je passe d'une seconde à l'autre du sentiment que c'est génial à celle que c'est réellement du foutage de gueule. Et en passant, je vais aller me chopper du Jandek, Dioneo a titillé ma curiosité.