Vous êtes ici › Les groupes / artistesHThe Human League › Travelogue

The Human League › Travelogue

  • 2003 • Virgin CDVR2160 7243 580115 24 • 1 CD

cd • 17 titres

  • 1The black hit of space
  • 2Only after dark
  • 3Life kills
  • 4Dreams of leaving
  • 5Toyota City
  • 6Crow and a baby
  • 7The touchables
  • 8Gordon's gin
  • 9Being boiled
  • 10W.X.J.L tonight
  • 11Marianne
  • 12Dancevision
  • 13Rock'n'roll/ Nightclubbing
  • 14Tom Baker
  • 15Boys and girls
  • 16I don't depend on you
  • 17Cruel

line up

Phil Oakey (chant), Craig Marsh (synthés, machines), Marytn Wright (synthés, machines)

remarques

chronique

Styles
new wave
pop
Styles personnels
pop expérimentale

'Travelogue' et son prédécesseur, 'Reproduction', sont deux albums à part dans la discographie de Human League. Premièrement car eux-seuls incluent le line-up original, ensuite ils sont musicalement les plus audacieux. Le premier n'avait pas recueilli le succès escompté et celui-ci, plus spécial encore, échoua de même; pire, le groupe fut pris pour cible de raillerie dans une chanson des Undertones qui, elle, se plaça dans les hits. Il est évident que les compositions de 'Travelogue' n'ont rien de flirts à hit-parade, pas de mélodies faciles ni de beats dansants (exception faite de pièces comme 'Being boiled', 'The black hit of space'). L'aspect expérimental des machines a été renforcé, effaçant quelque peu les atmosphères cliniques au profit de quelque chose de plus grinçant et sombre et plus dynamique (la nouvelle version de 'being boiled' en témoigne). La mélodie reste cependant un élément central et le chant de Phil Oakey contribue largement à lui conférer une touche pop même si empreinte de gravité. 'Gordon's gin' et 'Dancevision', plages instrumentales se révèlent fort ennuyeuses, preuve supplémentaire que The Human League portaient davantage les stigmates de la pop que celles de l'expérimentation. La réalité de l'époque tendrait à me donner tort puisque le groupe ne cessera de multiplier les essais visuels (concerts automatisés où les musiciens assisteraient au show depuis le public, play backs volontaires...) lesquels ne seront finalement pas menés à terme. Face au manque de succès, Ware et Marsh jetteront l'éponge pour aller former Heaven 17. L'ironie est que, seul aux commandes, Phil Oakey parviendra rapidement à propulser the Human League en tête des classements...mais ceci est une autre histoire. Notons que cette version propose pas moins de sept chansons bonus dont l'indispensable 'Marianne' et des reprises plutôt surprenantes comme 'Rock'n'roll' et 'Nightclubbing'. 3,5/6

note       Publiée le vendredi 10 août 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Travelogue" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Travelogue".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Travelogue".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Travelogue".