Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGarden of Delight featuring Lutherion › I

Garden of Delight featuring Lutherion › I

  • 2005 - Trisol, Tri 078 cd (2 cd digipack)

cd 1 | 10 titres | 49:27 min

  • 1 Stigmata (nailed)
  • 2 Bleak horizon
  • 3 The sinners
  • 4 Immortality
  • 5 Black mass (therion)
  • 6 First confession
  • 7 Confession (sanctified)
  • 8 Necronaut
  • 9 Redemptoris Mater
  • 10 23rd revelation

cd 2 | 12 titres | 53:38 min | the singles

  • 1 Stigmata (edit)
  • 2 Alice
  • 3 Stigmata (wounded)
  • 4 Bleak horizon (edit)
  • 5 Levitation 2005
  • 6 Bleak horizon (darker)
  • 7 Confession (edit)
  • 8 Northern skies 2005
  • 9 Confession (exorcized)
  • 10 Black mass (edit)
  • 11 Black mass (Luther mix)
  • 12 The mass

enregistrement

Tetragrammaton, Allemagne

line up

Artaud Seth (chant, programmation), Jawa Seth (basse), Jón (guitare)

chronique

'Featuring Lutherion' ? De quoi s'agit-il encore ? Artaud n'était-il pas suffisamment satisfait d'avoir ressuscité de manière controversée Garden of Delight ? En réalité Lutherion est un trio (qui deviendra Merciful Nuns après être revenu à des sonorités plus gothic rock) composé de ...Artaud (le petit futé !), sa compagne Jawa et leur complice Jón et qui nous propose une horrible mixture que l'on pourrait décrire par 'Rammstein meets The Sisters of Mercy'. J'ignore les subtilités concernant l'option 'Garden of Delight featuring Lutherion' mais j'imagine qu'il s'agissait d'une manière de renouer avec les idées de Chaos God; le ton est beaucoup plus dur, notamment au niveau des guitares sonnant plutôt metal, et on notera un usage de la programmation en accord avec la tendance electro metal polluant nos oreilles depuis le débuts des années 2000. Le chant, lui, est resté fidèle aux canons sépulcraux du gothic rock avec une touche plus agressive flirtant (sans réellement lui céder) avec le metal; serait-ce la justification de la présence du nom Garden of Delight dans le projet ? Parce que sinon, je cherche encore...Un magnifique double digipack sorti avec tout le paquet promotionnel nécessaire mais qui au final ne nous délivre pas grand chose de croustillant: thèmes occultes habituels, musique bourrine sans subtilité, programmation alternant sécheresse ('Redemptoris Mater') et tentations technoïdes ('Necronaut'), ambiances plates. Doit-on y voir une manière de gagner les faveurs d'une frange plus dure du public sans trop prendre de risque; après tout, si ça foire, il suffit d'enlever le Lutherion ou le Garden of Delight du nom...Il y a bien une ou deux pistes sympa, surtout en fin d'album (bon, ok, 'Stigmata' bourrine mais passe bien aussi), soit l'aspect le plus gothic rock mais j'avoue que j'ai du mal avec ces guitares surtout que les musiciens usent de tout ça sans réel génie...Nous sommes loin de l'intensité de Godflesh, de la passion de Fields of The Nephilim ou même de la violence sourde du side-project The Nefilim...Et le cd bonus, soit les singles ? A part des versions raccourcies ou des remixes différents, il ne propose pas grand chose d'autre si ce n'est une reprise très moyenne de 'Alice' des Sisters of Mercy (tiens, tiens) ainsi que des titres de Garden of Delight dernière période vaguement relookés...'More than 104 minutes of captivating occult music', tu parles ! Petits joueurs !

note       Publiée le jeudi 22 juillet 2010

partagez 'I' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "I"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "I".

ajoutez une note sur : "I"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "I".

ajoutez un commentaire sur : "I"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "I".