Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDernière Volonté › Devant le miroir

Dernière Volonté › Devant le miroir

12 titres - 55:10 min

  • 1.Prends Ma Main
  • 2.Au Travers Des Lauriers
  • 3.Nos Chairs
  • 4.L'Eau Pure
  • 5.Douce Hirondelle
  • 6.Cran D'Arrêt
  • 7.La Nuit Revient
  • 8.Mes Faiblesses
  • 9.L'Ombre Des Réverbères
  • 10.Verbes Fragiles
  • 11.La Joie Devant La Mort
  • 12.Maitre De Ma Peau...

chronique

Styles
electro
pop
Styles personnels
electro military pop

Après un fantastique "Les blessures de l'ombre", j'attendais ce nouvel opus de Dernière Volonté de pied ferme. J'avais été un peu déçu de l'orientation spéciale du non moins spécial ep collaboratif entre DV et Der Blutharsch, c'est pourquoi l'appréhension me gagne en insérant ce cd dans ma platine. Et puis finalement, la magie est toujours là. Dernière Volonté a évolué vers quelque chose de plus professionnel à plusieurs niveaux, notamment les vocaux, domaine dans lequel Geoffroy a nettement progressé, d'ailleurs on peut maintenant dire qu'il chante vraiment, là ou précédemment c'était un peu plus parlé. Ensuite, la production est bien meilleure, notamment dans les textures des beats, plus riches et variés. Alors oui, les premières écoutes m'ont laissé un peu dubitatif dans le sens où l'évolution se fait également dans les compositions moins militaristes, et puis au fil du temps, cet album rampe vicieusement vers l'auditeur et s'avère indispensable, si bien que vous l'écoutez cinq fois dans la journée sans vous en rendre compte. Cependant, je doute que ceux qui n'appréciaient pas les oeuvres précédentes aimeront celui-ci, mais après tout, je peux me tromper. Les quatre premiers titres sont excellents, surtout "Nos chairs" et son refrain fort réussi. "Douce hirondelle" est le titre avec lequel j'ai le plus de mal tant les sonorités me déplaisent. Le doublé qui suit, "Cran d'arrêt" (avec un texte signé Guillaume Apollinaire et des sonorités qui font penser au DV plus ancien) et "La nuit revient" (qui est peut-être le titre de ce disque, très émotif) est superbe. Je citerais également "L'ombre des réverbères" qui résume bien l'évolution de Dernière Volonté. Passé le choc du changement dans les sonorités notamment (avec un aspect romantique mis en avant) , "Devant le miroir", opus quasi-autobiographique au niveau des textes et des titres des morceaux et de l'album, se révèle une pièce essentielle de l'échiquier Dernière Volonté. Une oeuvre hautement addictive et évocatrice, un très bon cru.

note       Publiée le samedi 4 novembre 2006

partagez 'Devant le miroir' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Devant le miroir"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Devant le miroir".

ajoutez une note sur : "Devant le miroir"

Note moyenne :        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Devant le miroir".

ajoutez un commentaire sur : "Devant le miroir"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Devant le miroir".

Kagoul › mercredi 24 février 2016 - 17:19  message privé !

Ah ben du rap comme ça, j'en redemande :-) Le dernier Album est juste magnifique !

VL › jeudi 18 février 2016 - 22:13  message privé !
avatar

oui hihi, c'est mi-embarrassant, mi-intriguant.

Wotzenknecht › jeudi 18 février 2016 - 21:40  message privé !

Ya du rap sur le nouvel album !

Note donnée au disque :       
Richard › vendredi 3 juillet 2015 - 21:29  message privé !

Ouh là, pas facile apparemment de défendre cet album. Je l'aime bien pourtant moi ce "Devant le Miroir". J'apprécie cette volonté de proposer de nouveaux horizons pour chaque nouvel album. Passer en effet des univers inspirés par les Joyaux de la Princesse à ceux d'une synthpop à la Taxi-Girl ou Daho (il y a quand même plus infamant), ce n'est pas si courant. Les textes de Geoffroy D sont inspirés et portés par une voix des plus prenantes.Cet album, je l'ai acheté fin 2006.Presque dix après, il n'a rien perdu pour moi de sa force attractive.

Note donnée au disque :       
novy_9 › samedi 26 avril 2014 - 10:00  message privé !

Le plus poétique ! "Immortel" est chiant et pas très original, par contre oui Position Parallèle reussi là on "Immortel" se plante ..

Note donnée au disque :