Vous êtes ici › Les groupes / artistesCJohnny Cash › American III: Solitary Man

Johnny Cash › American III: Solitary Man

cd • 14 titres • 42:17 min

  • 1I Won't Back Down [reprise de Tom Petty]
  • 2Solitary Man [reprise de Neil Diamond]
  • 3That Lucky Old Sun (Just Rolls Around Heaven All Day) [reprise de Franke Laine]
  • 4One [reprise de U2]
  • 5Nobody [reprise de Bert Williams]
  • 6I See a Darkness [reprise de Will Olddham]
  • 7The Mercy Seat [reprise de Nick Cave & the Bad Seeds]
  • 8Would You Lay With Me (in a Field of Stone) [reprise de David Allan Coe]
  • 9Field of Diamonds
  • 10Before My Time
  • 11Country Trash
  • 12Mary of the Wild Moor [reprise de The Louvin Brothers]
  • 13I'm Leavin' Now
  • 14Wayfaring Stranger

enregistrement

The Cash Cabin Studio, Hendersonville, Tennessee, Akadémie Mathématique of Philosophical Sound Research, Los Angeles, Californie, Etats-Unis.

line up

Johnny Cash (guitare, chant), Norman Blake (guitare), Mike Campbell (guitare), Larry Perkins (guitare), Randy Scruggs (guitare), Marty Stuart (guitare), Laura Cash (violon), Benmont Tench (piano, orgue, harmonium).

Musiciens additionnels : Will Oldham (chant 6), June Carter Cash (chant 9), Sheryl Crow (chant 9, accordéon 12, 14), Merle Haggard (voix, guitare 13), Tom Petty (chant & orgue 1, chant 2)

remarques

chronique

Enregistré en 7 jours seulement, comme s'il s'agissait de son dernier album, ce troisième volume des "American recordings" de Johnny Cash (avec Rick Rubin aux manettes) ne ressemble pas à ses prédécesseurs : les arrangements cristallins s'imposent avec la force de l'évidence ; la voix de l'homme en noir est à présent nettement altérée par la maladie, avec ces fêlures de timbre qui ne la rendent que plus émouvante. En gros, la seconde partie de l'album est faite de compositions originales tandis que la première est faite de reprises, et quelles... Parce que Cash s'est emparé de plusieurs titres célèbres a priori étrangers à son répertoire habituel (notamment "One" de U2, ici), on a pu le taxer d'opportunisme. Cruelle erreur : tous ces titres, Johnny Cash les fait siens. S'il n'a bien évidemment aucun mal pour les magnifiques "I won't back down" de Tom Petty et le classique "Solitary man" de Neil Diamond (qui aurait tout aussi bien pu être composé pour lui), ouvrant ce disque, il en va de même pour "One", qui perd en lyrisme ce qu'elle gagne en humanité et en profondeur. Et que dire de "The mercy seat", cette sublime chanson de Nick Cave, litanie désespérée et lancinante d'un homme attendant d'être exécuté dans le couloir de la mort. Interprétée par les Bad Seeds, cette charge ravageuse, au son sali, prenait un tour quasiment épique et hypnotisant. Avec Cash, c'est la blessure de l'homme simple qui est mise au jour ; la tragédie n'étant plus portée que par les brisures de cette voix fragile et bouleversante. Et si l'on est à la première écoute désagréablement surpris par ce grand écart, on ne tarde pas à apprécier cette reprise à sa juste valeur (d'ailleurs, Nick Cave dut l'apprécier aussi puisqu'il accepta de participer au volume suivant des "American recordings" de Cash). "I see a darkness", une merveille de Will Oldham (qui chante avec Cash sur le refrain), tirée de l'album du même nom, fait presque figure de passage de relais. Quant à la seconde partie du disque, plus attendue de la part d'une légende de la musique country, elle apporte simplement la preuve que les "vieilles" chansons de Cash, à peine rajeunies, passent encore fort bien la rampe.

note       Publiée le mardi 4 juillet 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • (N°6)
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "American III: Solitary Man" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "American III: Solitary Man".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "American III: Solitary Man".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "American III: Solitary Man".

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

écouté l'original par Tom Petty il y a très peu de temps... ben je préfère la reprise par Johnny ! (d'ailleurs je me grattais la tête une fois sur deux en écoutant son greatest hits en me disant "mais je connais cette chanson, je l'ai pas déjà entendue ailleurs ? bon écrivant de chanson le Tom Petty !).

(N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Le crépuscule s'en vient doucement. Cette reprise de "The Mercy Seat" c'est quelque chose, ça a bien du lui parler à ce vieil outlaw. Sans doute ma préférée reste la reprise de "I See a Darkness" de et avec Will Oldham (et je viens juste de réaliser que son nom signifie "vieux jambon"). Intéressant de voir que les deux vieux classiques de la fin seront repris par Giant Sand juste deux ans plus tard, on se doute de ce que Howe Gelb écoutait pendant la tournée de PJ Harvey dont ils assuraient la première partie.

Note donnée au disque :       
Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Putain la dépression nerveuse en barre. Mon préféré finalement avec le post mortem, avec sa tronche de quand il était mioche dessus.

kranakov Envoyez un message privé àkranakov

Le voilà, le sommet de la collaboration Rubin/Cash. Le joyau - le seul sans un bout de gras - le seul si concentré - le seul à laisser absolument et irrémédiablement K.O.

Note donnée au disque :       
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

ou pas