Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Beach Boys › Pet sounds

The Beach Boys › Pet sounds

cd • 16 titres

  • 1Wouldn't it be nice
  • 2You still believe in me
  • 3That's not me
  • 4Don't talk (put your head on my shoulder)
  • 5I'm waiting for the day
  • 6Let's go away for awhile
  • 7Sloop John B
  • 8God only knows
  • 9I know there's an answer
  • 10Here today
  • 11I just wasn't made for these times
  • 12Pet sounds
  • 13Caroline no
  • 14Bonus tracks: Unreleased backgrounds
  • 15Hang on to your ego
  • 16Trombone dixie

enregistrement

Gold Star studios, Western studios, Sunset Sound studios, Etats-Unis, de janvier à avril 1966.

remarques

Les 3 bonus de fin de disque, chute de studio pour le premier, reprise de "I know there's an answer" avec des paroles différentes pour le second, et composition originale restée jusque-là dans les tiroirs pour le troisième, n'apportent pas grand' chose d'intéressant. On aurait préféré que l'album original se retrouve tel quel sur cette réédition.

chronique

Styles
pop

Ce "Pet sounds" (quel titre, mes aïeux ! et quelle pochette !), grand oeuvre né de l'imagination du seul Brian Wilson, qui à l'époque était obsédé par les Beatles et avait à coeur de les dépasser, est un miracle de pop angélique, de joie absolue, d'amour... Outre des compositions qui vous feront grimper direct au septième, il y a bien évidemment le petit supplément d'âme, qui fait de ce disque un moment de magie à l'état pur : le caractère complètement novateur, inégalé (ou plutôt jamais imité depuis tant sa perfection semblait indépassable) des arrangements. A chaque instant, c'est l'éblouissement : des choeurs pleins d'une ferveur proche du sacré, des percussions multiples et éclatantes, une basse énorme, des guitares acoustiques, pianos, banjos, les instruments exotiques ou insolites les plus variés (du klaxon à la canette vide en passant par la sonnette de vélo), qui se voient enrobés par des envolées de cordes d'un lyrisme vibrant, l'appui d'une section de cuivres, de bois... Il y a cette confusion magnifique, impossibilité de savoir qui fait quoi, le tout dans une unité, une cohérence merveilleuses d'un bout à l'autre du disque. Jamais l'oreille n'avait été à pareille fête. "God only knows" est célèbre mais tous les titres sont touchés par la grâce. Les instrumentaux "Let's go away for a while" et "Pet sounds" sont inouïs... Oui, ce disque est bien de la musique pop expérimentale, c'est même, peut-être, le plus expérimental de toute l'histoire du genre ; mais les trouvailles se fondent tellement bien dans le son d'ensemble qu'on n'a plus envie de s'en préoccuper. Là est le génie. Il serait vain de vouloir aller plus avant dans la description de l'aura si particulière qui émane de ce chef-d'oeuvre hors du temps. Son créateur en fut comme écrasé. Nous aussi, par tant de beauté. Il y a quelques années, le fameux magazine de rock anglais Mojo tenta d'établir un impossible classement des "100 plus grands albums jamais faits" et mit ce disque en première place. Bon, d'accord, ce genre d'argument ne vaut pas grand' chose, mais qu'est-ce que je ne ferais pas pour vous persuader d'écouter ça...

note       Publiée le lundi 28 novembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Alfred le Pingouin
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Pet sounds" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Pet sounds".

notes

Note moyenne        43 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Pet sounds".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Pet sounds".

Alfred le Pingouin Envoyez un message privé àAlfred le Pingouin

Le solo de Theremine sur "I guess I just wasn't made for these times" bordel.

Note donnée au disque :       
Vilain Barbu Envoyez un message privé àVilain Barbu

Bien au delà de tout ce qui se faisait à l'époque. La seule raison pour laquelle je met 5/6, c'est parce que Smile existe (en quelque sorte)

Note donnée au disque :       
yannpeppers Envoyez un message privé àyannpeppers

Cet album mon dieu ! La grâce de la musique Pop 60's.Un chef d'oeuvre d'une rare intensité. De loin dans mon top 5 personnel.

Note donnée au disque :       
nowyouknow Envoyez un message privé ànowyouknow

Je m'ennuyais aussi au début. Essaie Smile. Un vrai feu d'artifice, le chef d’œuvre du groupe il est là.

boumbastik Envoyez un message privé àboumbastik

J'y arrive pas, trop sablonneux, je m'enfonce, c'est mou, je m'épuise à essayer d'avancer. Au bout du 3ème morceau je regarde ce qu'il me reste encore à parcourir sur cette plage interminable. Encore un morceau... Mal aux mollets... Encore un... J'abandonne. Kéblo. J'ai toujours préféré la montagne à la plage. Ou alors un littoral rocheux.