Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSleepytime Gorilla Museum › Of natural history

Sleepytime Gorilla Museum › Of natural history

12 titres - 71:45 min

  • 1/ A Hymn to the Morning Star (5:40)
  • 2/ The Donkey-Headed Adversary of Humanity Opens the Discussion (6:01)
  • 3/ Phthisis (3:44)
  • 4/ Bring Back the Apocalypse (4:10)
  • 5/ FC: the Freedom Club (10:48)
  • 6/ Gunday's Child (6:56)
  • 7/ The 17-Year Cicada (3:41)
  • 8/ The Creature (6:00)
  • 9/ What Shall We Do Without Us? (2:38)
  • 10/ Babydoctor (13:59)
  • 11/ Cockroach (2:12)
  • 12/
  • (5:56)

enregistrement

Polymorph Recording, Oakland, Californie, USA, 2003-2004

line up

Carla Kihlstedt (orgue, guitare, violon, autoharpe, chant), Matthias Bossi (banjo, batterie, chant, xylophone), Nils Frykdahl (flûte, guitare, chant), Dan Rathbun (basse, trombone, luth, chant), Moe Staiano (glockenspiel, percussions), Frank Grau (batterie, melodica)

remarques

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
crossover metal progressif

J'ignore comment Trey Spruance - faut-il le rappeler ex-guitariste de Mr.Bungle - conçoit la gestion de son label, mais en tout cas une chose est sûre : avec son propre projet, Secret Chiefs 3, et les allumés de Estradasphere, Web of Mimicry ressemble à un bestiaire extraordinaire comme échappé de l'île du Docteur Moreau. Déjà responsable d'un étonnant "Grand Opening and Closing" publié à cheval entre 2001 et 2002, voilà que Sleepytime Gorilla Musem, dont la filiation avec l'univers Bunglien s'est toujours voulu évidente, vient gonfler les rangs de ce zoo du paranormal. David Shamrock, aux dernières nouvelles parti rejoindre Thinking Plague, a laissé à Dan Rathbun et Nils Frykdahl le soin de conduire la destinée de ce cirque épouvantable. Qu'on se rassure tout de suite ; ceux qui appréciaient particulièrement les audaces rythmiques de leur précédente livraison en auront pour leur argent ici aussi. C'est d'ailleurs une des marques de fabrique du groupe, un travail percussif flirtant souvent avec les contre breaks dans un délire cacophonique qui se voudrait post industriel. Néanmoins, l'intérêt principal de leur dernier disque réside dans l'assise que le groupe affiche désormais. Il ne s'agit plus de démontrer ce que l'on est capable de faire, mais bien de laisser découvrir ce que l'on fait. Beaucoup plus homogène, "Of Natural History" condense dans chacun de ses titres toutes les influences autrefois éparses de cette bande de fous furieux. Métal bien sûr, mais plus que jamais progressif (la scène Rock in Opposition s'entend, de Henry Cow aux 5 Uu's), variant les plaisirs au travers de vocalises inspirées autant d'un croisement contre nature entre Neil Diamond et Peter Hammill ("A Hymn to The Morning Star") ou même, carrément, Björk ("Phthisis", chanté par Carla Kihlstedt). "Of Natural History" est un très (très) bon album, qu'on se le dise. L'effet de surprise s'est certes quelque peu dissipé, mais au moins Sleepytime Gorilla Museum confirme-t-il avec ce second album studio tout le bien que l'on pensait d'eux.

note       Publiée le samedi 1 janvier 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Of natural history".

notes

Note moyenne        25 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Of natural history".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Of natural history".

boumbastik › jeudi 13 septembre 2018 - 19:37 Envoyez un message privé àboumbastik

Vous m'avez mis l'eau à la bouche. Du coup je retente ce truc, à côté duquel j'étais passé y'a quelques années, pas réussi à entrer d'dans. Aujourd'hui ça le fait mieux, bien mieux.

Dun23 › vendredi 10 avril 2015 - 18:43 Envoyez un message privé àDun23

On est deux, c'est mon préféré aussi! Moins bourrin que le suivant et plus personnel que le précédent, un équilibre quasi parfait!
Et merde, je monte à 6, pourquoi j'ai pas mis 6, hein?

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › mercredi 8 avril 2015 - 22:06 Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar

Et celui là reste toujours mon préféré. Grosse baffe de nouveau ! Ok, y'a une petite baisse de régime sur la fin avec Babydoctor, mais l'enchainement des cinq premiers titres me laisse toujours bouche béée, même après 10 ans de vieillissement.

Note donnée au disque :       
yog sothoth › lundi 18 octobre 2010 - 23:09 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

pfff, je suis à la traine, je connais que le dernier... y'a de la rétroaction dans l'air

born to gulo › lundi 18 octobre 2010 - 23:07 Envoyez un message privé àborn to gulo

moins fun, moins björk, moins dresden dolls