Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSleepytime Gorilla Museum › Live

Sleepytime Gorilla Museum › Live

16 titres - 50:40 min

  • 1/ Sunflower (1:13) - 2/ Bring Back the Apocalypse [Fast and Slow] (2:13) - 3/ Red Moon (2:08) - 4/ Play the Hits [A Lament] (2:12) - 5/ All You M*f*s in the Back Just Rock (1:01) - 6/ Sleep Is Rong [Finally] (7:39) - 7/ Celtic Patchen (1:36) - 8/ Diabolus in Extremis Ad Infinitum [A Halloween Invocation] (2:11) - 9/ Moe! Sings Cheer Accident (2:11) - 10/ A Humble Request (0:55) - 11/ Eye of the World/Gibberish (1:11) - 12/ The Neighborhood (5:28) - 13/ Swisspin Kills the President (1:13) - 14/ Babydoctor (14:42) - 15/ Free Shirt Show (2:15) - 16/ Obituary (2:32)

enregistrement

USA, 31 octobre 1999 au 19 décembre 2002

line up

non crédités

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
crossover metal progressif

Surfant sur la vague du succès d'estime rencontré et amplement mérité, Sleepytime Gorilla Museum a cru bon de sortir dans l'empressement un témoignage en concert qui, contrairement aux idées reçues, ne viendrait pas surligner au feutre fluorescent toutes les bonnes intentions que l'on avait pu déceler dans leur première réalisation. Ce "Live" s'apparente plutôt à un compendium de la carrière scénique de cette formation hors norme. Les enregistrements sources varient, autant en lieux qu'en - et c'est sans doute ce qui est le plus dommage - qualité de restitution sonore, mais aussi en temps. En effet, la captation de ces seize morceaux s'échelonne entre octobre 1999 et décembre 2002 ; c'est dire si, en dépit d'une absence totale de chronologie, cette succession de titres est à même de nous présenter au mieux l'évolution du groupe, tant en terme d'écriture que d'interprétation, au gré des changements de personnels et peut-être aussi d'intention. Seul rescapé de l'aventure "Grand Opening and Closing", "Sleep is Wrong" est le seul titre auquel l'auditeur aura pu avoir l'occasion de se familiariser. A posteriori, on découvre aussi des titres comme "Bring Back The Apocalypse" ou "Babydoctor" qui feront leur apparition sur "Of Natural History". Mais, sous le filtre d'une appréciation plus globale, ce "Live" aura du mal à susciter un quelconque intérêt, surtout prolongé. Sleepytime se montre sous un jour de défricheur, expérimentant des choses tout en narguant son auditoire. L'oreille curieuse est titillée, s'intéresse, mais décroche par le manque de suite dans les idées. Il est périlleux cet excercice d'équilibriste, mais au moins reconnaissons leur d'avoir eu le cran d'essayer. Il se pourrait bien que la musique ne soit pas ce fil sur lequel on tient, mais bien le vide alentours. On se consolera peut-être en découvrant dans cette édition digipack les visages peinturlurés des protagonistes, quelque part entre Marilyn Manson et le Genesis de la grande époque.

note       Publiée le samedi 1 janvier 2005

partagez 'Live' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live".

ajoutez une note sur : "Live"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live".

ajoutez un commentaire sur : "Live"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live".

prypiat › vendredi 8 août 2008 - 18:48  message privé !
Pas moyen de mettre la main sur celui-là...