Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTV On The Radio › Desperate youth, blood thirsty babes

TV On The Radio › Desperate youth, blood thirsty babes

  • 2004 • 4AD CAD2420CD • 1 CD

9 titres - 47:07 min

  • 1/ The Wrong Way (4:40)
  • 2/ Staring at The Sun (3:26)
  • 3/ Dreams (5:09)
  • 4/ King Eternal (4:27)
  • 5/ Ambulance (4:54)
  • 6/ Poppy (6:07)
  • 7/ Don't Love You (5:31)
  • 8/ Bomb Yourself (5:31)
  • 9/ Wear You Out (7:22)

enregistrement

Hickory Lane, Brooklyn, USA, août - septembre 2003

line up

Tunde Adebimpe (chant, loops), Jaleel Bunton (batterie), Katrina Ford (chant), Kyp Malone (guitare, loops), Martin Perna (flûte, saxophones), David Andrew Sitek (programmations), Nicolas Zinner (guitare)

remarques

chronique

Styles
electro
pop
post rock
Styles personnels
post rock

Premier album longue durée pour ce trio américain après un EP passé relativement inaperçu, on en aurait sans doute entendu parler plus tôt, et avec autant d'insistance, si, comme pour ce "Desperate Youth, Blood Thirsty Babes", on y avait mis le paquet en terme de campagne promotionnelle. Bon, je ne dis pas, on a bien raison de se méfier de ces coups de pub tellement fulgurants qu'on n'a même pas le temps de les voir venir, mais, parfois, ce n'est pas toujours pleinement justifié. TV On The Radio ne renouvelle rien en profondeur cependant. C'est juste quelque chose de très frais, à la fois accessible et torturé, qui vient nous rappeler qu'il existe des tas d'autres mode d'expression en musique qui méritent qu'on s'y attarde. On a comparé le chant de Adebimpe à celui de Peter Gabriel. Faux ! A part le timbre qui partage, il est vrai, quelques similarités (et encore sur quelques titres uniquement), je ne vois rien ici qui évoque l'archange déchu. Il faut trouver dans l'utilisation étendue de cette voix ce qui a justifié cet amalgame fortuit ("Ambulance"). En vérité, les mélodies évoquent plutôt Pere Ubu ("Bomb Yourself"). Soniquement, TV On The Radio est totalement bluffant par le minimalisme de ses arrangements où les ombres de Joy Division (le décor post industriel), Suicide (les rythmiques martiales), Mogwai (les guitares bouillonantes réminiscentes de "Young Team"), The Doors (l'orgue dissonant de "Don't Love You") s'entrechoquent en laissant derrière eux une traînée de lumière. L'âpreté des rythmiques en avant-plan (l'omniprésence des basses ronronnantes) nous renvoie aux effets postmodernes du U2 de "Zooropa" dans un moule electro dub des plus plaisants. "Desperate Youth, Blood Thirsty Babes" révèle un talent indéniable, une oreille attentive au monde alentours et une réflexion ouverte sur les directions nouvelles qui s'offrent à la musique populaire. A titre personnel, j'attendrais tout de même leur prochaine réalisation avant d'oser me permettre de formuler une opinion aussi dithyrambique que toutes celles que l'on a pu découvrir un peu partout dans la presse ces derniers mois.

note       Publiée le jeudi 11 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Desperate youth, blood thirsty babes".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Desperate youth, blood thirsty babes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Desperate youth, blood thirsty babes".

saïmone › jeudi 28 mai 2020 - 22:13  message privé !
avatar

C'est dingue comment "Dreams" a 15 ans d'avance - merde, il est même encore en avance aujourd'hui ! Avec sa tonalité Blindesque bourré en bar de nuit

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › jeudi 13 juin 2013 - 07:13  message privé !

Brutal engouement pour ce groupe en Grèce

Painkiller › lundi 26 mai 2008 - 02:53  message privé !
Ambulance a été samplée pour l'excellent rappeur bruxellois Veence Hanao, dont l'album était en libre téléchargement, www.muzike.be
Note donnée au disque :       
Painkiller › lundi 26 mai 2008 - 02:38  message privé !
J'aime... c'est léger.
Note donnée au disque :       
Shelleyan aka Twilight › mercredi 30 novembre 2005 - 00:56  message privé !
avatar
Pas vu qu'il était chroniqué ici ...je l'avais acheté sur les conseils d'une amie...c'est assez surprenant mais pas si mal...J'adore notamment le titre 'Don't love you'...ça mêle pas mal de genres mais ça reste assez cohérent même si c'est pas mon style à fond...