Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTV On The Radio › Dear Science

TV On The Radio › Dear Science

  • 2008 • 4AD CAD2821CD • 1 CD

11 titres - 50:20 min

  • 1/ Halfway home (5:31)
  • 2/ Crying (4:10)
  • 3/ Dancing choose (2:56)
  • 4/ Stork & owl (4:01)
  • 5/ Golden age (4:11)
  • 6/ Family tree (5:33)
  • 7/ Red dress (4:25)
  • 8/ Love dog (5:36)
  • 9/ Shout me out (4:15)
  • 10/ DLZ (3:48)
  • 11/ Lover's day (5:54)

enregistrement

États-Unis, 2008

line up

Tunde Adebimpe (chant), Matana Roberts (clarinette, saxophone alto), Colin Stetson (saxophone baryton), Gerard A. Smith (basse, orgue, synthétiseur, sampler, piano électrique), Jaleel Bunton (batterie, guitare, piano électrique, orgue, synthétiseur, basse, programmation), Kyp Malone (guitare, basse, synthétiseur), David Andrew Sitek (guitare, sampler, basse, synthétiseur), Elanore Everdell (chant), Katrina Ford (choeurs), Eric Biondo (trompette), Stuart Bogie (saxophone ténor), Aaron Johnson (trombone), Martin Perna (flûte), Claudia Chopek (violon), Janis Shen (violon), Lara Hicks (viola), Eleanor Norton (violoncelle), Yoshi Takemasa (percussions)

remarques

http://www.tvontheradio.com/

chronique

Styles
electro
pop
rock
Styles personnels
nu dark soul

Avec une métronomie d'horloger suisse, Tv On The Radio nous revient deux ans après "Return to Cookie Mountain", quatre ans après leur premier album, "Desperate Youth, Blood Thirsty Babes", soit un disque tous les deux ans. "Dear Science" pourrait bien être l'album de la reconnaissance internationale puisque Dave Sitek, Tunde Adebimpe et les siens poursuivent leur exploration de la matière musicale en s'attachant à lui donner des formes à même de séduire tout un chacun. C'est un peu comme si on était directement connecté au cerveau d'un gars à la culture musicale immense et qui créerait instantanément dans sa tête des combinaisons improbables, des collisions de genre inédites et heureuses. Car la force incontestable, l'atout numéro un du groupe américain, c'est d'être parvenu avec un rare talent à brasser un carrefour d'influences éparses pourtant parfois antagonistes pour en ressortir avec quelque chose de tout à fait unique, crédible, aux vertus quasi universelles. Les deux mondes qui s'entrechoquent sont en l'occurence le décor glacé de la cold wave de David Bowie, The Cure et Joy Division ("Stork & Owl", "Family Tree"), confrontés à la chaleur de Prince, Marvin Gaye ("Crying") et Smokey Robinson réunis. Enrobé dans une esthétique qui doit autant au post rock qu'à la pop expérimenale sophistiquée de Radiohead ("Love Dog"), TV On The Radio ose même un afro funk, genre, sur "Red Dress", un titre qui n'aurait pas dépareillé sur le "Remain in Light" des Talking Heads... "Dear Science" est plus qu'une expérience réussie : leur nouvel album prouve qu'il est possible d'expérimenter, de tenter de nouvelles choses, d'avoir de l'ambition sans pour autant mettre le grand public à l'écart. TV On The Radio n'écrit pas encore la pop de demain. Il incarne celle d'aujourd'hui. C'est déjà pas si mal, surtout quand on songe qu'ils sont un peu les seuls à pouvoir y prétendre. Mais c'est un fait certain, c'est sur leur musique qu'il faudra compter pour dessiner les contours de notre avenir en commun.

note       Publiée le dimanche 21 décembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dear Science".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dear Science".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dear Science".

salida › mercredi 22 mai 2013 - 16:15  message privé !

Dave Sitek se perd avec tous ses jouets. Le son de tv on the radio est de plus en plus surchargé et pire, il perd ici ses aspérités. Si quelques morceaux font plus qu'illusion (Golden age, Halfway home, Dancing choose) on sent que la fin est proche.

Aladdin_Sane › vendredi 11 février 2011 - 10:34  message privé !

Pas pour tout le monde...

Note donnée au disque :       
varg › jeudi 10 février 2011 - 01:22  message privé !

il prend la poussière çuilà

Lord Tom › mardi 8 février 2011 - 01:21  message privé !

j'me suis réécouter un peu celui la, Family tree ça m'fait penser a du laurent voulzy en fait, avec une voix vaguement indie. Ca irait nickel juste avant belle ile en mer histoire de préparer l'auditeur au tube vraiment flippant, le précédent était foisonnant et trop gourmand, mais au moins y'avait des idées et de la vie

varg › mercredi 24 décembre 2008 - 20:46  message privé !

je suis assez d'accord avec Raven. mon plus gros soucis avec ce groupe est que leur EP avait déjà tout dit. ou plutôt en avait trop dit, comme ces filles qui maîtrisent tellement l'art d'aguicher qu'une fois la connexion effectuée tout ce qu'elles sont prêtes à t'offrir ne peut être que fadasse et sans intérêt. de plus le format court fait de Young Liars une vrai bombe addictive, dont on ne peut se lasser. ici on en vient très vite à s'ennuyer, malgré les quelques moment où on y croit: j'ai eu la désagrèable impression de subir ce disque.