Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMelt Banana › Charlie

Melt Banana › Charlie

14 titres - 35:44 min

  • 1.Introduction for Charlie
  • 2.Circle-Jack (Chase the Magic Words, Lego Lego)
  • 3.Spathic!!
  • 4.Tapir's Flown Away
  • 5.F.D.C. for Short
  • 6.Taen Taen Taen (?)
  • 7.Cannot
  • 8.Area 877 [Phoenix Mix]
  • 9.Giggle on the Stretcher
  • 10.Section Eight
  • 11.Drug Store
  • 12.Stimulus for Revolting Virus
  • 13.Excess
  • 14.Chipped Zoo on the Wall, Wastes in the Sky...

enregistrement

All songs written and produced by Melt Banana, lyrics by Yasuko.

line up

Yako-vocal; Agata-guitare.; Rika-basse; Youichiro Natsume-drums

chronique

Styles
hardcore
ovni inclassable
Styles personnels
melt banana

Culte, ce disque est culte. Avec "Charlie", Melt Banana pose ce que l'on appelle communément "un putain de gros pavé de bâtard dans la marre du hardcore". Jamais on avait entendu un groupe partir aussi loin dans son délire. Dès le premier morceau, le groupe nous met dans l'ambiance: batterie syncopée, basse surpuissante, guitariste incroyablement original, sorte de Tom Morello puissance 10, avec ses petits bruits aigus, whammy, octaver à fond, bruitiste (oui oui, avec une guitare !), effet de sirène, crissement d'usine,etc… et surtout, cette chanteuse névrosée hystérique aussi mignonne que timbrée. Melt Banana, c'est ça. Quatre musiciens japonais (donc totalement barges), qui jouent du hardcore comme personne. Le groupe déboule à 100 à l'heure, avec cette guitare insaisissable (délivrant autant de puissants riffs que de sons tous plus étranges les uns que les autres), ses morceaux accrocheurs et pourtant totalement barrés (tour à tour grind, punk, hardcore, mais toujours entraînant), je pense notamment à "Spathic!!", et son rythme quasi hip-hop bruitiste, Yasuko et son flow en béton armé. Il est difficile de parler de Melt Banana tant ce groupe ne ressemble à rien d'autre qu'à lui-même. Mes chouchous nippons n'hésitent surtout pas à expérimenter (vous avez déjà vu un groupe japonais non expérimental ?), en passant ses morceaux à l'envers en accéléré ("Taen Taen Taen (?)"), à inviter tout les membres de Mr Bungle (John Zorn y compris) pour gueuler sur "Area 877", morceau bruitiste d'une ultraviolence exceptionnelle, boosté par les vocaux hallucinés de l'ami Patton qui y va de ses contorsions vocales. "Stimulus for Revolting virus" assume parfaitement son influence Napalm Death époque F.E.T.O, tandis que "Chipped Zoon on the Wall, Wastes in the sky..." oeuvre plutôt dans une veine Merbow à la guitare (quand je vous dis que le mec est pas humain…), poussé par un délire typiquement nippon, et un final encore plus irréel. Par la suite, le groupe prendra un virage plus calme, plus pop. Pourtant, c'est bien ce "Charlie" qui rafle le titre du meilleur album de Melt Banana. Le groupe ne retrouvera plus jamais cette énergie, cette pêche assommante, cette envie d'expérimenter, cette envie de claquer la gueule à tout ses auditeurs, cette envie de mettre un point final à l'évolution du hardcore, cette envie de faire passer Iggy Pop pour du Carlos. "Charlie" ou l'un des albums les plus radicaux, délirants et fous du monde du hardcore.

note       Publiée le dimanche 13 juin 2004

partagez 'Charlie' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Charlie"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Charlie".

ajoutez une note sur : "Charlie"

Note moyenne :        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Charlie".

ajoutez un commentaire sur : "Charlie"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Charlie".

Klarinetthor › jeudi 15 octobre 2015 - 16:23  message privé !

attendez l'anniversaire pour faire des blagues, quand meme, un minimum de respect...

Jesuis › jeudi 15 octobre 2015 - 15:38  message privé !

Je suis charlie

Note donnée au disque :       
shauni81 › mardi 16 août 2011 - 02:42  message privé !

Le Melt-Banana ultime. Extrême et kawaï. Le dernier morceau est définitif. L'ensemble s'entrechoque tel un train déraillé. Ca nous éclate la gueule. Tout en restant kawaï. Ce qui fait qu'on en redemande.

Note donnée au disque :       
Wendy Scabtree › samedi 18 septembre 2010 - 02:47  message privé !
Fán_Shàng › vendredi 16 avril 2010 - 14:46  message privé !

Un disque complètement fou comme seuls les japonais savent le faire !

Note donnée au disque :