Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSupuration › Incubation

Supuration › Incubation

9 titres - 40:29 min

  • 1. The confusion
  • 2. The old mirror
  • 3. Incubation
  • 4. The nameless boy
  • 5. Witness to 3x3x3
  • 6. The father's gun
  • 7. Vertigo
  • 8. The cocoon sphere
  • 9. The biological clock

enregistrement

Produit par Supuration et Holy Records, enregistré aux studios SH Studio en juillet 2003, mixé aux Erison Studio en aout 2003

line up

Thierry Berger (batterie), Fabrice Loez (guitare), Ludovic Loez (guitares, voix, basse), Frederic Fievez (basse live)

remarques

chronique

N'y allons pas par quatre chemins. Supuration vient d'accoucher d'un grand album. A l'écoute de la musique et des ambiances ça n'a pas dû être facile. Supuration et donc redevenu Supuration après être passé par diverses incarnations patronymiques, et donc c'est bien "The Cube" qui résonne dans ma tête lorsque, fébrile, je déballe l'objet (très joli soit dit en passant, encore un beau packaging mais on a l'habitude de la part de ces gens là et aussi de Holy Records reconnaissons-le). D'autant plus que cet album est annoncé comme une suite à ce mythique morceau de la musique metal française voire mondiale (tant qu'à être dans l'éloquence irréfrénée). Neuf titres, mmm, soit neuf mois d'une gestation douloureuse, mmm, effectivement on est dans la continuité des thèmes chers à Loëz, et aussi comme toujours avec Sup(uration) dans du concept-album. Et alors claque la musique : propre (Ah nom de nom cette production !!!), glaciale, sèche, glaciale, violente, glaciale, sourde, glaciale, glaciale, glaciale... Les voix death très présentes laissent de temps en temps la place aux autres (cold !?), marque de fabrique (entre autres) du groupe pour réaffirmer l'aspect glacial (hein... je l'ai déjà dit... ?). Les guitares sont chirurgicales, précise, insidieuses ; la section rythmique métronomique, tout dans cet album sent le professionalisme et la réflexion. Et cette production fantastique... J'aimais "The Cube" (mon tout premier CD, snif...) mais force est de constater que les gaillards ont fortement progressé depuis, ce qui est normal me direz-vous à juste titre, mais il n'ont pas progressé que techniquement, je trouve que d'un point de vue narratif (oui oui) cette incubation est bien mieux ficelée... on sent la cohérence. Et on se régale, aussi, tout simplement. Un grand album pour un grand groupe.

note       Publiée le vendredi 16 janvier 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Incubation".

notes

Note moyenne        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Incubation".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Incubation".

Kronh › mardi 14 juin 2011 - 18:03 Envoyez un message privé àKronh

Une sacré pêche mais des riffs trop classiques et une voix pas toujours au top. Non, en effet pas aussi bon que le Cube, qui est pas moins qu'une grosse raclée dans ta gueule. Chroniquez le fichtre de diable!

Demonaz Vikernes › jeudi 15 juillet 2010 - 13:10 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Au fil des ecoutes, l'impact de cet album se dissipe un peu. Il n'a pas la profondeur d'un SUP, et est bien loin du niveau du Cube. ça reste un bon album, mais en deça de leur discographie.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 14 octobre 2008 - 21:21 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

quoi ! pas de chronique de The Cube ! Sur GUTS ! infamie x_x. Ce skeud est tres bon, meme si moins bon que the cube. 5/6

Note donnée au disque :       
Anomalyen › samedi 12 janvier 2008 - 02:29 Envoyez un message privé àAnomalyen
Un album gigantesque, une belle suite a the cube, avec des guitares et des vocaux enormes, un bon retour au sources supuration. Et que dire en live... Mention spéciale aux titres incubation et Witness to 3x3x3
Note donnée au disque :       
Lord Max › vendredi 1 septembre 2006 - 02:51 Envoyez un message privé àLord Max
Superbe. Des moments me font frissoner. J'attends la chro' de "Imago" avec impatience, album que j'adore.
Note donnée au disque :