Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGhost (sue) › Popestar

Ghost (sue) › Popestar

cd | 5 titres | 23:37 min

  • 1 Square hammer [03:59]
  • 2 Nocturnal me [reprise d'Echo & the Bunnymen] [05:14]
  • 3 I Believe [reprise de Simian Mobile Disco] [04:06]
  • 4 Missionary man [reprise de Eurythmics] [03:43]
  • 5 Bible [reprise d'Imperiet] [06:35]

enregistrement

Enregistré au Gardenia Studio

line up

Papa Emeritus III (chant), A Nameless Ghoul (guitares), A Nameless Ghoul (guitares), A Nameless Ghoul (basse), A Nameless Ghoul (batterie), A Nameless Ghoul (claviers)

Musiciens additionnels : Sofia Kempe (chant [4, 5]), Brian Reed (harmonica [4])

chronique

Styles
pop
Styles personnels
revival disco atroce

Et voilà ! Il fallait s'y attendre, c'était presque écrit depuis le début. On est rentré pieds joints dedans ! Après un troisième album plus poli et propre mais quand même intéressant et chiadé, puis quelques passages télé, des tournées en première partie de monstres du metal, des concerts sold-out, Ghost est devenu l'un des nouveaux groupes préférés des bobos en manque de sensations fortes qui aiment un peu les trucs qui font du bruit mais pas trop. Je n'ai rien contre les bobos, mais ça donne une idée générale de la guimauve que ce groupe est devenu. Ghost fait ici de la musique tellement plus calibrée et moins personnelle, ça me désole. "Popestar", à l'instar d'"If you want Ghost" trois ans plus tôt, est un EP 5-titres de 25 minutes proposant 4 reprises et un morceau de Ghost. Ce coup-ci, le morceau original n'est pas un live mais un inédit qui ouvre l'EP. Et quand j'ai entendu cette horreur absolue digne des pires moments disco des années 80, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de disque ! Sérieux, ce "Square hammer" est absolument pourri !! Et les reprises ne sont guère meilleures... Dans le lot des groupes repris, je ne connais que Eurythmics et cela ne m'a pas donné envie de découvrir les autres. Il n'y a absolument rien à sauver ici à part peut-être la pochette. Pour le reste, c'est le néant. Seul "Missionary man" est juste mauvais mais pas totalement pourri avec ce pont à l'harmonica et ce chœur féminin rappelant les Rolling Stones qui restent les seuls éléments qui auraient pu, à la rigueur, apporter quelque chose d'un minimum intéressant, mais non en fait, c'est très mal exploité. Qu'est ce que ce MCD est chiant ! Les compositions sont redondantes, interminables et manquent totalement de personnalité. Le pompon revient à "I believe". Je ne comprends pas... Mais sérieusement, c'est quoi ces sons de synthés absolument nul ! Le temps où Ghost jouait du rock est totalement révolu, il ne reste plus rien du son authentique du premier album ! Consternant !

note       Publiée le lundi 24 septembre 2018

partagez 'Popestar' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Popestar"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Popestar".

ajoutez une note sur : "Popestar"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Popestar".

ajoutez un commentaire sur : "Popestar"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Popestar".

Langouste-mayonnaise › jeudi 1 août 2019 - 17:03  message privé !

"qui dit pop, dit volontairement catchy, calibré et simpliste dans l’approche"

Tu tends un peu le bâton, hum ?

enslaver_666 › jeudi 1 août 2019 - 16:22  message privé !

On a tous compris que Ghost est a comme objectif depuis «Infestissumam» de suivre une logique « album-EP-album-EP » (à quand le prochain mini d’ailleurs ??). Des Ep qui étalent des covers et/ou dans le cas de « Popestar », qui a servi de produit promotionnel pour lancer une mini-tournée qui a suivi sa sortie. J’aime la façon dont le groupe adapte ses reprises. Je pense notamment à « Here Comes The Sun », « If You Have Ghost » et « Waiting for the Night ». Par contre j’avoue qu’ici, on n’a rien d’incontournable comme covers. Ce qui amène à croire que la véritable utilité de ce EP était de vendre le single « Square Hammer ». Ghost disait avoir besoin d’un morceau fort pour débuter ses spectacles et disons-le, ce fut mission accomplie. Je pense que le jour de sa sortie, j’ai due écouter la pièce une dizaine de fois. Oui, ce morceau hyper-accrocheur confirmait que Tobias Forge embrassait le côté plus pop de son groupe. Et qui dit pop, dit volontairement catchy, calibré et simpliste dans l’approche. Des qualificatifs pas toujours reluisants quand il est question de musique mais ici, ça MARCHE. Forge assume à 200% sa musique et ça fait partie du succès de Ghost et explique pourquoi les gros fans acceptent le groupe, peu importe la direction qu’il prend. Tobias a dit l’autre jour qu’il considérait la musique de Ghost plus proche de Queen que d’AC/DC, prouvant que malgré son amour pour le métal, il y aura toujours de la guimauve, du grandiose et du théâtre dans sa musique. « Square Hammer » mérite un 5 selon moi mais dans son ensemble, ça ne peut pas aller plus haut que 3.

Note donnée au disque :       
Chris › mardi 25 septembre 2018 - 09:43  message privé !
avatar

Rien de surprenant en ce qui me concerne... Je ne prendrais même pas la peine d'écouter ce truc !