Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiary Of Dreams › Panik manifesto

Diary Of Dreams › Panik manifesto

cd • 7 titres

  • 1Painkiller
  • 2Panik ?
  • 3Soul stripper
  • 4Sin skinner
  • 5Drama
  • 6The Scream
  • 7Monsters and demons

enregistrement

White Room, Allemagne, 2002

line up

Adrian Hates (chant, musique)

remarques

chronique

Adrian Hates aurait-il été frappé de stakanovisme aigu ? Quelques mois à peine après le très moyen ‘Freak perfume’, le voici qui nous livre déjà les 7 titres de ‘Panic manifesto’. Tout relent rock a cette fois disparu et la musique de Diary of dreams est désormais 100% électro. Bien qu’inégal, ce dernier opus me semble plus cohérent et réussi que son prédécesseur. Adrian a choisi de fouiller un terrain connu, la mélancolie, et il faut reconnaître que même si l’efficacité des débuts est loin, il n’a pas encore dit son dernier mot. Ainsi ‘Painkiller’ qui ouvre l’album, intimiste et minimale dans ses arrangements est très convaincant, de même que l’atmosphérique torturé ‘Monsters and demons’. Où notre homme se plante, c’est lorsque qu’il essaie de produire une infâme electro dance à la Apoptygma Berzerk, comme sur ‘ Panik ?’, tube disco indigeste. ‘Soul stripper’ ou ‘The scream’, sans être des chefs d’oeuvre marient de meilleure façon le côté triste de Diary of dreams avec l’énergie electro pour des morceaux dark wave d’assez bonne facture. Certes, Adrian cherche à évoluer mais peut-on parler d’évolution lorsque on finit par produire de l’électro à la mode ? Jusqu’ à présent, Diary of dreams semble s’en tirer honorablement car à son côté poignant l’emporte toujours. Souhaitons que cela dure.

note       Publiée le lundi 23 décembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Panik manifesto".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Panik manifesto".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Panik manifesto".

Shelleyan aka Twilight › mercredi 11 juin 2003 - 15:45  message privé !
avatar
Hé bien, perso, c'est plutôt le contraire. Je n'ai jamais compris le culte porté à Garden of Delight qui ne me semblent rien d'autres que de pâles copies des Sisters qui ont tenté de le maquiller en un concept bidon ( 7 albums de 7 titres sur 7 ans ) qu'ils ont renié dès que les sous-sous ont manqué après le ratage Chaosgod. Ils ont certes quelques titres efficaces et sur scène ils assurent correctement mais j'ai une certaine tendance à préférer Diary of dreams ( la première période plutôt ), sans être un grand fana non plus
taliesin › mercredi 11 juin 2003 - 15:24  message privé !
J'avoue ne jamais avoir trop accroché... Or je suis un fanatique pur et dur de "Garden of Delight". D'un autre côté, me diras-tu à juste titre, c'est un peu différent...