Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiary Of Dreams › Nigredo

Diary Of Dreams › Nigredo

cd • 13 titres

  • 1Dead letter
  • 2Giftraum
  • 3Kindrom
  • 4Reign of chaos
  • 5Charma sleeper
  • 6Tales of the silent city
  • 7Portrait of a cynic
  • 8UnMensch
  • 9The witching hour
  • 10Psycho-logic
  • 11Krank-Haft
  • 12Cannibals
  • 13Mask of shame

enregistrement

White Room, Allemagne

line up

Adrian Hates (chant, musique), Torben Wendt( claviers et cordes additionnelles), Isabelle F. (voix), Anja Rudolph (voix), Dr. Myer (production additionnelle)

remarques

chronique

Je ne sais pas si on peut parler de résurrection mais il semble que Adrian Hates lui-même se soit lassé des tentations un brin synthie pop qui polluent le milieu 'dark' et sa musique depuis quelque temps. C'est le premier sentiment qui se dégage de l'écoute d'un 'Nigredo' nettement plus noir et torturé que ne l'étaient 'Freak perfume' ou 'Panik Manifesto'. C'est davantage vers les climats de 'One of 18 angels' qu'il lorgne avec une touche un brin plus désespérée et moins glaciale. Niveau composition, les lignes n'ont pas changé d'un iota mais elles ont gagné une attaque plus pêchue, une production plus appuyée, comme quoi, il est possible de faire de la dark wave électronique contemporaine sans tomber dans le commercial et la pop sautillante. Certaines atmosphères hachées et pesantes
évoquent même celles de son collègue autrichien de Ice Ages. Si au niveau des atmosphères, 'Nigredo' marque donc un retour aux sources, le défaut principal reste encore et toujours le manque de renouvellement de l'écriture et du chant. Certes des morceaux comme 'Charma sleeper' charment encore et toujours de par le
spleen séduisant dégagé mais on cherche pourtant LA mélodie qui tue, le plus qui ferait la différence sans que l'on n'y parvienne totalement. Si le naïf 'Portrait of a cynic' (mollasson avec son air de ballade au piano) côtoie le bon ('Charma sleeper', 'The witching hour'), le spleen made in Diary of dreams opère son effet et le sentiment principal est celui de saluer le retour à la raison d'un artiste récemment séduit par de douteuses sirènes.

note       Publiée le lundi 28 août 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Nigredo".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nigredo".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nigredo".

peet59 › jeudi 30 août 2007 - 18:34  message privé !
Excelent
Note donnée au disque :