Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLoudblast › Disincarnate

Loudblast › Disincarnate

9 titres - 40:47 min

  • 1/ Sterring for paradise
  • 2/ After thy thought
  • 3/ Dusk to dawn
  • 4/ Outlet for the conscience
  • 5/ Disquieting beliefs
  • 6/ The horror within
  • 7/ Arrive into death soon
  • 8/ Wrapped in roses
  • 9/ Shapped images of disincarnate spirit

enregistrement

Morrisound, Tampa, Floride

line up

Stéphane Buriez (chant, guitares), François Jamin (basse), Nicolas Leclercq (guitares), Thierry Pinck (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Rahlàlà, qu'est ce qu'elle est pas agréable cette chronique ! Les internautes vont finir par croire que je crache sur tout ce qui est français (attendez mes chros de Massacra héhé) et plus particulièrement sur Loudblast. Mais autant vous livrer le fond de ma pensée : en 87 les Loudblast faisaient du Thrash, en 91 du death, en 93 ils passent au mélo... Stephane Buriez monte Clearcut au moment ou le power/neo était en vogue, et voilà que le groupe se reforme maintenant que l'extrême s'est démocratisé... Loin de moi l'idée de lancer un quelconque débat, ces zicos font ce qu'ils veulent, mais le résultat est là : ce "Disincarnate" est un album sympa sans plus, je me risquerai même à le qualifier de "seconde zone". Old school jusqu'à l'os, dôté d'un son assez mauvais (le Morrisound aura massacré comme transcendé un paquet de disques comme çà), le disque manque réellement de relief. Et même replacé dans le contexte de l'époque, franchement, comparé à un Morgoth, Morbid angel, Obituary ou tout simplement leurs compatriotes Massacra, ce "Disincarnate" manque carrément de patate. Alors certes le son poisseux apporte une aura particulière à l'album, et certains morceaux sont vraiment bons, malheureusement placés en dernier : "Disquieting beliefs", "Wrapped in roses", "Shaped images of disincarnate spirits", mais il m'est personnellement bien difficile de repasser ce disque plus d'une fois par mois...

note       Publiée le lundi 23 février 2004

partagez 'Disincarnate' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Disincarnate"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Disincarnate".

ajoutez une note sur : "Disincarnate"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Disincarnate".

ajoutez un commentaire sur : "Disincarnate"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Disincarnate".

Rastignac › jeudi 31 août 2017 - 02:58  message privé !
avatar

POurquoi ces cartes postales chez pocket ? Elric, Dune. Pourquoi pas une carte postale Loudblast ? Sinon, jamais accroché. Sauf cross the threshold... Pourquoi ? Parce que c'est passé à la radio à ce moment où j'écoutais du thrash...

born to gulo › mercredi 30 août 2017 - 20:34  message privé !

Clair.

nicola › mercredi 30 août 2017 - 20:30  message privé !

Pochette de Siudmak, tout lecteur de cette époque de SF reconnaît sa patte.

Note donnée au disque :       
Dead26 › mercredi 30 août 2017 - 20:13  message privé !

Album quasi parfait du début jusqu’à la fin. Tout en ambiance, tout en lourdeur avec un super son made in Morrisound bien d’époque. Les influences étaient flagrante ok mais la touche à la Loud ajoutait ce truc unique. Immense plaisir de se recaler ce Disincarnate qui aura marqué la scène death française et encore meilleur maintenant après plus de 25 ans. Génial la pochette aussi !

Note donnée au disque :       
taliesin › vendredi 20 février 2015 - 07:38  message privé !

Suis justement en train de me le réécouter à l'instant même. Il y a des longueurs, certes, mais bon sang, ne fut-ce que pour le 1er titre qui déchire tout !

Note donnée au disque :