Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKraftwerk › Radioactivity

Kraftwerk › Radioactivity

cd | 12 titres

  • 1 Geiger counter
  • 2 Radioactivity
  • 3 Radioland
  • 4 Airwaves
  • 5 Intermission
  • 6 News
  • 7 The voice of energy
  • 8 Antenna
  • 9 Radio stars
  • 10 Uranium
  • 11 Transistor
  • 12 Ohm sweet ohm

enregistrement

Kingklang Studio, Düsseldorf, Allemagne, 1975.

line up

Ralf Hütter, Florian Schneider (électronique, voix), Karl Bartos, Wolfgang Flür (percussion électronique).

chronique

Avec "Autobahn", les Allemands réussirent une fois pour toutes à trouver leur son, leur véritable marque de fabrique qui sera ré-exploitée lors des albums suivants. "Radioactivity", qui débute par la pulsation (devrais-je dire le pouls ?) du compteur geiger qui va en s'accélérant, est plus organique que son prédécesseur. Il formate également, avec des moyens un peu plus diversifiés que sur Autobahn, mais qui restent du même ordre, une pop electro plus archétypale, dont "Radioactivity" (le morceau), autre succès marquant de l'époque, reste emblématique. D'un achèvement parfait avec ses beats hypnotiques, nappes planantes et autres bidouillages gentiments désuets pour l'auditeur d'aujourd'hui (le moog !), ce morceau conserve son pouvoir de fascination pour peu qu'on veuille bien l'entendre d'une oreille écarquillée et vierge de tout passé (enfin de tout futur). Si les deux titres suivants sont du même crû, c'est par la suite que ce disque prend tout son piquant, puisque Kraftwerk y renoue avec une veine plus audacieuse et expérimentale, comme sur les premiers opus du groupe. Avec cet album, Kraftwerk commence aussi à enregistrer systématiquement deux versions de ses oeuvres, l'une en Allemand, l'autre, "internationale", en Anglais, preuve d'un succès qui ne se démentira plus. Electro-indus sombre par moments (Einstürzende Neubaten a été à bonne école), voix glauques distordues par le vocoder, échos robotiques du plus bel effet (encore abondamment utilisés aujourd'hui par le groupe sur scène), réverbérations, nappes synthétiques majestueuses, bips-bips et buzzs qui à l'époque évoquaient des univers de science-fiction (non, mais en fait ça marche encore) : cet album a tout pour plaire, et il reste à mon sens le plus typique et le premier à posséder si l'on ne connaît pas encore le groupe. Terminons en disant que le "Ohm sweet ohm" final (quel titre ! je ne m'en lasserai jamais) est tout simplement le morceau de musique electro idéal pour accompagner votre prochaine nuit de Noël. Grand disque.

note       Publiée le mardi 20 décembre 2005

partagez 'Radioactivity' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Radioactivity"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Radioactivity".

ajoutez une note sur : "Radioactivity"

Note moyenne :        31 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Radioactivity".

ajoutez un commentaire sur : "Radioactivity"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Radioactivity".

mangetout › jeudi 15 novembre 2018 - 09:31  message privé !

Toujours aussi froid et ultime cet album, un genre de synthèse de plusieurs genres (Musique industrielle, Cold-wave, New-wave...) pas encore nés et qui auront du mal à faire mieux. Ici la rigueur formelle et conceptuelle est de mise et fonctionne à plein régime et quelle texture sonore en ce milieu des années 70, quasiment sans aucune concurrence (Cluster ?).

nowyouknow › samedi 28 mars 2015 - 19:50  message privé !

Kraftwerk a été le premier groupe que j'ai écouté quand je me suis intéressé à l’électronique. J'y reviens après un long détour vers l'IDM, la techno, la house toute cette vague qui commence fin 80's début 90's et qui est terriblement influencée par ces allemands. Leur musique reste intemporelle. Cet album a une ambience particulière, surtout dans la première moitiée qui fait que j'y retourne souvent, je ne me lasserais jamais du morceau titre..

Note donnée au disque :       
Phaedream › dimanche 11 janvier 2015 - 16:48  message privé !
avatar

La première heure de l'émission No 2 du Murmure du Son est consacré a ce superbe album.

http://murmuredusonradio.com/2015/01/11/11-janvier-2015-emission-2/

Twilight › vendredi 28 janvier 2011 - 02:51  message privé !
avatar

Grand disque en effet, je viens de l'acheter en profitant des rééditions remasterisées...Son charme est naïf mais tellement envoûtant, c'est juste irrésistible...Il y a vraiment quelque chose dans les sons.

Note donnée au disque :       
spock27 › mardi 9 février 2010 - 14:15  message privé !

j'ai écouté 'radio activity' à la radio, c'est dire. un musique de ouf' vraiment.

pour les plus jeunes, pouvez pas comprende. je déconne un peu mais à peine. on a pas idée du contexte de l'époque. je pense qu'il n'y a jamais eu un single aussi bizarre, qui a, euh, cartonné et qui passait en radio. on passait en gros de Sheila, Ringo et Dave à... Kraftwerk (je parle dans un contexte radiophonique belge et français et surtout de la radio mainstream !)

donc les voir en costumes - cravate avec leurs petits batonnets métaliques, tapant sur des plaques toutes de métal; ça le faisait, lol

bon, chef-d'oeuvre, c'est clair !

al.

Note donnée au disque :